Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Il y a des clés et des portes

«Zichka pressentait que certaines des clés qui ouvriraient les portes de perspectives nouvelles le concernant étaient cachées ici», lit-on dans le dernier roman de Bernadette Richard, "Et si l´ailleurs était nulle part", un récit en forme de quête.

Zichka, surnommé "Le Rebelle" parce qu'enfant il posait des questions à l'école, a gardé, à vingt-cinq ans, une insatiable curiosité. Jeune homme plaisant aux dons multiples, aussi habile de ses mains qu'adroit en esprit, il allie à une forte stature un sens inné de la justice et quelques rudiments de savoir: «La nature n'avait pas de secret pour lui, de même que la philosophie, la rhétorique, les mathématiques, l'astronomie, l'histoire du monde et celle des religions».

Ajoutons à cela que, un brin sorcier, il sait le langage des animaux, et nous aurons une idée du charisme d'un personnage qui, élevé par une grand-mère dans un hameau reculé, peuplé de montagnards obtus, semble devoir réaliser l'idéal de l'homme accompli.

Supportant mal un environnement aussi étriqué, Zichka, convaincu que «l'ailleurs lui révélerait les grandes énigmes de l'univers», quitte le village et part à la découverte du vaste monde. Commencent alors, parcours initiatique attendu, des pérégrinations dont le principal intérêt à la longue est de deviner le nom des lieux traversés, systématiquement masqués par des périphrases du type «la ville de sable» et «la ville de fer et de verre».

Ses épreuves lui feront côtoyer quantité de vieux sages, la Mort en personne, un philosophe, une étudiante révolutionnaire, une artiste conceptuelle, et un génie des digues, dont les réactions à son égard sont invariablement: pour les vieux de l'adopter comme fils, pour les femmes de tomber dans ses bras.

Il en ramènera, outre quelque fatigue - et nous aussi -, de riches enseignements - et nous c'est moins sûr -, qui l'amèneront à conclure que «la clé des clés, c'était la vie elle-même». Le titre ne mentait pas, cet ailleurs là ne nous mène nulle part.

Guillaume Colnot

Bernadette Richard, Et si l'ailleurs était nulle part, Éditions L'Âge d'Homme, 228 p.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×