Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Image de la Suisse en Allemagne

Montagnes, chocolat, banques: les clichés helvétiques ont la vie dure en Allemagne.

Si la Suisse a une image globalement bonne outre-Rhin, elle se fait toutefois reprocher un manque de coopération internationale.

C'est en tout cas ce qui ressort d'un sondage mené pour Présence Suisse.

En chiffres, quelques 44% des Allemands interrogés par la société input ont associé la Suisse aux montagnes. La beauté du paysage (29%), le fromage (25%), le chocolat (17%), les destinations de vacances (16%), le secret bancaire (15%), la neutralité (14%) et les prix élevés (14%) figurent parmi les autres réponses données spontanément.

Ces stéréotypes ont la vie plus dure en Allemagne que dans d'autres pays, a déclaré Martial Pasquier, d'input, l'institut de sondage, jeudi devant la presse.

Pour autant, commente le directeur de Présence Suisse, Johannes Matyassy, les clichés lorsqu'ils sont positifs constituent un capital qu'il faut entretenir et compléter par une meilleure information.

En général, les Allemands ont une bonne image de leur voisin méridional, quelque soit la couche sociale ou l'âge. On ne constate pas non plus de différence de perception entre les différents Länder, a expliqué Martial Pasquier.

L'Allemagne jette en outre un regard plus favorable sur la Suisse que ne le font les Pays-Bas et la République tchèque.

Parmi les éléments positifs évoqués: une grande stabilité politique, une bonne qualité de vie et des produits de haute qualité. D'une manière globale, les Allemands qui sont déjà venus en Suisse en ont encore une meilleure image que les autres, selon Martial Pasquier.

Ombres au tableau

Mais il y a des ombres au tableau: les Allemand jugent insuffisante l'affirmation de la Suisse au niveau international. Le soutien aux causes humanitaires et la capacité d'innovation sont aussi considérés comme des points faibles.

A ce titre, les leaders d'opinion (chefs d'entreprises, politiciens, journalistes) ont sur ces points un regard plus critique que le reste de la population.

En comparaison avec les études faites aux Etats-Unis, au Royaume- Uni, en France et en Espagne, les Allemands montrent une meilleure connaissance de l'actualité helvétique. Près de 50 % des personnes interrogées savaient que la Suisse a adhéré à l'ONU et 70 % que le CICR a été fondé en Suisse.

Accent sur les jeunes

Fort de ce sondage, Présence Suisse va poursuivre ses projets outre-Rhin. L'organe de promotion national entend mettre l'accent sur les jeunes. Il va intensifier son programme d'échanges scolaires pour arriver à 100 classes par année et inviter de nouvelles délégations composées de jeunes leaders d'opinion dans le cadre de sa plate-forme d'accueil d'hôtes étrangers.

swissinfo et les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.