Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Integrity International veut aider ceux qui dénoncent les magouilles

La justice valaisanne s'est acharnée sur Michel Carron (archives Keystone).

Le Valaisan Michel Carron s´est rendu célèbre pour avoir dénoncé l´affaire Dorsaz. Il vient de mettre sur pied Integrity International, une organisation non gouvernementale (ONG) qui aidera ceux qui osent dénoncer malversations et pots-de-vin.

En 1984, Michel Carron, alors courtier en vins, signale à la Banque cantonale du Valais, les curieuses méthodes de leur représentant à Fully, l'homme d'affaires Jean Dorsaz. Michel Carron s'est lui-même fait subtiliser un million de francs.

Or, non seulement Michel Carron n'est pas écouté, mais la justice va s'acharner sur lui: il est jeté en prison, spolié, diffamé dans la presse locale. Les autorités mettront près d'une décennie avant de mettre en cause Jean Dorsaz. Résultat, le scandale coûtera 300 millions de francs aux banques.

Michel Carron est loin d'être un cas unique. L'avocate Marie-Gabrielle Koller a eu le courage de dénoncer un trafic d'organes humains au Liechtenstein. Non seulement elle n'a pas été écoutée dans la principauté, mais son ancien employeur a déposé 18 plaintes contre elle. Devenue une pestiférée, privée de travail, Marie-Gabrielle Koller est repartie dans son pays natal, au Canada.

En clair, les autorités ne font rien pour aider ceux qui ont pris des risques pour dénoncer des scandales. Michel Carron, 50 ans, met donc sur pied avec un avocat liechtensteinois, Markus Büchel, Integrity International, une ONG qui devrait officiellement démarrer le mois prochain.

Cette association, proche de Transparency International, possède déjà un site Internet qui raconte notamment les malheurs de Marie-Gabrielle Koller et de Michel Carron.


Ian Hamel




Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×