Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Intempéries 2005: 44 millions distribués

En 2005, le canton d'Uri avait été fortement touché par les intempéries.

(Keystone)

Alors que les traces des fortes pluies auxquelles la Suisse a été confrontée à la mi-août sont encore là, la Chaîne du Bonheur a annoncé qu'elle a distribué près de 90% de l'argent collecté lors des intempéries d'août 2005.

La majeure partie des dons est allée à des communes à faibles capacités financières et aux personnes résidant en zone de montagne.

Sur un total de 49 millions de francs de dons récoltés en 2005, la majeure partie, soit 44,2 millions, a aujourd'hui été reversée, a indiqué lundi l'entité de collecte de SSR SRG idée suisse.

Ce sont les communes à faibles revenus, pour la plupart situées dans des cantons alpins, qui ont hérité de la plus grosse part du gâteau avec 39,5 millions de francs.

Les foyers privés et les PME ont quant à eux reçu un montant de 4,7 millions. La Chaîne du Bonheur a enfin constitué une réserve de 5,3 millions pour les cas encore en suspens.

Dons encore insuffisants

Tirant le bilan de l'action Intempéries 2005, le porte-parole de la Chaîne du Bonheur Roland Jeanneret a indiqué que le montant des dons était toutefois insuffisant par rapport aux besoins.

«Pour pouvoir indemniser au mieux les personnes touchées, nous aurions dû récolter environ 90 millions de francs», a-t-il expliqué. Dans la réalité, cela signifie que les cas signalés n'ont pu être dédommagés qu'à hauteur de 50% environ. En moyenne, l'association espère toujours pouvoir financer 80% des dégâts.

Roland Jeanneret a néanmoins précisé que les versements de la Chaîne du Bonheur ne constituaient «en aucun cas une sorte d'assurance complémentaire.»

La plaine largement touchée en 2005



Pour mémoire, les intempéries de 2005 avaient causé pour quelque 2,5 milliards de francs de dégâts. Elles avaient confronté la Chaîne du Bonheur à une situation nouvelle puisque c'était la première fois que les régions de plaine étaient aussi fortement touchées.

«Les dégâts se sont de plus étendus sur une superficie importante et n'ont pas seulement été signalés de manière locale», a souligné Roland Jeanneret. L'ampleur des intempéries avait dépassé les capacités des forces d'intervention et il avait fallu engager des entreprises privées.

Dans une commune nidwaldienne, la facture des intempéries avaient par exemple atteint plus du double de la somme des impôts encaissés annuellement par les autorités.

Représentant de Caritas dans la commission chargée de répartir les dons, Christian Gut a expliqué lundi que beaucoup de PME avaient aussi été touchées. Dans le canton d'Uri, environ un tiers d'entre elles avaient constaté des dommages.

Un million pour les intempéries 2007

Pour ce qui est des intempéries qui ont touché la Suisse à la mi-août cette année, la Chaîne du Bonheur a également lancé une récolte de dons. Environ 150'000 francs sont encore versés en moyenne par jour. En une semaine, c'est donc près d'un million de francs qui a été récolté.

La situation est cependant différente de celle vécue il y a deux ans, selon le porte-parole de la Chaîne du Bonheur, car cette année, les dommages atteindraient «seulement» 500 millions de francs, selon les premières estimations. Et la plupart des dégâts seront généralement couverts par les assurances.

swissinfo et les agences

La collecte continue

Après les nouvelles intempéries survenues il y a deux semaines, la Chaîne du Bonheur a rouvert un compte intempéries. L'argent récolté est destiné aux privés, aux petites entreprises ou aux communes qui se retrouveraient dans des situations difficiles. Il doit servir à financer les travaux urgents de remise en état des infrastructures.

La Chaîne du Bonheur n'est pas une organisation d'entraide classique, mais l'entité de collecte humanitaire des médias suisses conduite par SRG SSR idée suisse.

Fondée en 1946, la Chaîne du Bonheur est constituée juridiquement en fondation depuis 1983.

Numéro de compte: 10-15000-6 avec mention «Intempéries en Suisse» ou «Victimes de la mousson en Asie».

Fin de l'infobox


Liens

×