Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Intempéries en Valais: Gondo coupé en deux

Malgré le brouillard, un pont aérien a permis d'évacuer la population.

(Keystone)

Le village frontière de Gondo, sur la route du Simplon, a été coupé en deux samedi par un glissement de terrain provoqué par les pluies qui inondent le sud de la Suisse. La catastrophe a fait trois blessés et 13 personnes sont portées disparues.

La police ne peut pas encore affirmer si des victimes se trouvent sous les décombres. Les recherches ont en effet dû être interrompues durant l'après-midi, en raison des importantes masses d'eau qui s'écoulaient au nord et au sud du village.

Il se peut qu'une partie au moins des personnes disparues aient simplement été absentes de Gondo au moment de la catastrophe. On estime à 160 les habitants présents au moment de la catastrophe.

Les pompiers de Gondo ont été mis en état d'alerte vendredi soir déjà et fait évacuer certaines maisons bordant la rivière Diveria, qui menaçait de déborder.

Mais c'était sans compter avec le glissement de terrain qui s'est déclenché samedi en fin de matinée au nord du village, accompagné de l'éclatement d'une poche d'eau et multipliant l'effet dévastateur de la coulée.

Une première colonne de secours composée de guides, de chiens de catastrophe, de pompiers et de médecins a pu rejoindre Gondo peu après midi. L'évacuation du village a rapidement débuté. Malgré le brouillard, un pont aérien a pu être mis en place pour traverser la coulée et venir en aide aux habitants bloqués de l'autre côté.

Une quarantaine de personnes s'étaient en outre réfugiées dans l'abri de protection civile dont l'issue a été bloquée par la coulée. Ces habitants ont aussi pu être libérés.

En milieu d'après-midi, le village était entièrement évacué. Une permanence a été mise en place pour la nuit. Des pompiers de Sion et de Sierre ont été dépêchés sur les lieux ainsi que des membres de la protection civile. Ils sont appuyés depuis ce dimanche par des unités de l'armée.

Si le village de Gondo a été touché de plein fouet, c'est l'ensemble du Haut-Valais qui s'est retrouvé sur pied de guerre. Un peu partout les pompiers ont été mis en alerte en raison des risques de coulées de boue, de glissements de terrain ou d'inondations. Toutefois, le niveau du Rhône n'a pas atteint sa cote d'alerte.

L'accès à la vallée de Conches a par ailleurs dû à nouveau être fermé entre Bitsch et Mörel pour des raisons de sécurité. Le 1er et le 3 octobre, deux éboulements avaient déjà causé la fermeture de la route. La situation est en outre critique dans les vallées de Saas et de Zermatt en raison d'une météo défavorable.

La Chaîne du bonheur a ouvert un compte (10-15000-6, mention Gondo) pour venir en aide aux victimes.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×