Navigation

«D’accueillie, la communauté italienne en Suisse doit devenir accueillante»

A la tête de la mission catholique italienne de Berne depuis 2015, le père Antonio Grasso a lancé plusieurs initiatives en faveur des réfugiés en Suisse. Grâce à son charisme, il est également parvenu à donner un sang neuf à l’institution, vieille de 90 ans.

Ce contenu a été publié le 29 mars 2017 - 11:00

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.