Navigation

Des centaines d'élèves manifestent contre les économies dans la formation

Plusieurs centaines d'élèves sont descendus dans la rue mercredi après-midi à Lucerne, Zurich, Bâle, Aarau et Genève. Les gouvernements investissent toujours moins dans l'éducation, critiquent-ils.

Ce contenu a été publié le 06 avril 2017 - 08:30
swissinfo.ch/fb avec la RTS (Téléjournal du 05.04.2017)

Le mouvement a été initié à Lucerne en automne 2016, quand une semaine de vacances supplémentaire a été décrétée pour les écoles cantonales, à des fins d'économie. Les élèves lucernois ont appelé maintes fois à des manifestations ces dernières années, toujours pour le même motif.

Mercredi, ils étaient 1000, selon la police, à participer au cortège qui a défilé jusque devant le siège du gouvernement. «Est-ce que la formation peut vraiment coûter trop?», ont scandé les jeunes munis de banderoles.

Contenu externe

Dans les autres cantons, le mouvement d'élèves a été plus modeste. Quelques centaines de jeunes se sont rassemblés à Zurich, 80 à Bâle, 100 à Aarau, 20 à Genève. L'appel à manifester des organisations d'élèves n'a ainsi pas reçu l'écho espéré.

Mathias Reynard, parlementaire socialiste venu soutenir les manifestants répond aux questions de Darius Rochebin, de la RTSLien externe.

Contenu externe

Cela dit, en dépit des mesures d'économie, les dépenses pour la formation ont globalement augmenté. Entre 2010 et 2014, elles sont passées de 32,7 à 36 milliards de francs, selon l'Office fédéral des statistiques.

Si on considère les dépenses par personne depuis les années 2000, on constate que les investissements ont augmenté quatre fois plus que le nombre de personnes effectuant une formation.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.