Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Irak: un troisième contingent demandé par l'ONU

Le quartier général de l'ONU à Bagdad que les soldats suisses ont remis en état lors de missions précédentes.

(Keystone Archive)

L'ONU a une nouvelle fois sollicité la Suisse pour qu'elle envoie un contingent en Irak. Afin d'apporter un soutien logistique à la mission de ses inspecteurs en désarmement.

L'excellence des artisans suisses a conquis l'ONU.

Christophe Keckeis, chef de l'état-major général de l'armée suisse n'est de loin pas opposé à accéder à la demande onusienne.

Roman Weissen, porte-parole du ministère de la Défense a pour sa part indiqué que le gouvernement devait répondre rapidement à cette demande, en fonction de l'évolution de la situation.

Dans un entretien au quotidien Le Matin paru dimanche, Christophe Keckeis se dit donc prêt à envoyer en Irak un troisième contingent de gardes-fortifications, pendant "un mois, peut-être deux".

"Ils sont volontaires, compétents, motivés, efficaces. Ils veulent y aller et moi, j'ai la conviction, au besoin, de pouvoir les sortir d'Irak avant le début d'éventuelles hostilités", ajoute-t-il.

Des précédents

Deux premiers contingents suisses ont déjà accompli deux missions, de deux semaines environ chacune, en décembre et en janvier derniers.

Ils assuraient une aide logistique aux inspecteurs des Nations unies. Leur tâche se concentrait particulièrment sur la remise en état de leur QG, un hôtel délabré datant des années 70 et laissé à l'abandon depuis 1998.

Et selon le major Michel Rossier, également cité dans Le Matin, c'est l'excellence des artisans suisses qui a plu à l'ONU. Des soldats en effet rompus à l'entretien de fortifications alpines vieilissantes et complexes.

swissinfo et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×