Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ismaïl Haniyeh, le nouvel homme fort de Gaza (archives)

KEYSTONE/AP/KHALIL HAMRA

(sda-ats)

Le dirigeant palestinien Ismaïl Haniyeh a été élu samedi à la tête du bureau politique du Hamas. De facto, il prend le pouvoir dans la bande de Gaza.

Né en 1963, Ismaïl Haniyeh succède à Khaled Mechaal qui a effectué les deux mandats maximum autorisés par le mouvement. Il a remporté cette élection face à Moussa Abou Marzouk et Mohamed Nazzal après un vote par vidéoconférence des membres de la Choura à Gaza, en Cisjordanie, et hors des territoires palestiniens, ont indiqué samedi à la mi-journée les médias du mouvement islamiste.

Un porte-parole du Hamas à Doha, où est exilé Khaled Mechaal, a confirmé l'élection de M. Haniyeh.

Ce dernier a été naguère premier ministre de l'Autorité palestinienne. Contrairement à son prédécesseur, il restera dans la petite enclave, sous blocus israélien depuis plus d'une décennie, pour diriger le Hamas.

L'annonce de la nouvelle direction du Hamas est intervenue quelques jour seulement après que le mouvement a annoncé, pour la première fois de son histoire, la modification de son programme politique, disant accepter un Etat palestinien limité aux frontières de 1967.

Selon des experts, ce groupe, en amendant ses textes fondateurs, dénoncés par beaucoup comme "antisémites", tente de revenir dans le jeu des négociations internationales.

ATS