Israël rappelle son ambassadeur en Suisse

Israël a rappelé lundi pour consultations son ambassadeur à Berne. Une protestation contre la rencontre présidentielle helvético-iranienne qui s'est tenue dimanche soir à Genève.

Ce contenu a été publié le 20 avril 2009 - 13:15

L'Etat hébreu entend ainsi protester contre la rencontre dimanche entre le président de la Confédération Hans-Rudolf Merz et son homologue iranien en marge de la conférence 'Durban II'.

Ilan Elgar, «l'ambassadeur d'Israël (en Suisse) est rappelé pour consultations à la suite de la tenue de la conférence 'Durban II' et de la rencontre du président suisse avec son homologue iranien. Il ne s'agit pas d'une rupture mais d'une expression de mécontentement d'Israël pour l'attitude laxiste de la Suisse envers l'Iran», a précisé une source au sein du ministère citée par l'AFP.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a rencontré dimanche soir le président de la Confédération, Hans-Rudolf Merz. M. Merz lui a notamment fait part de l'inquiétude de la Suisse sur la situation des droits de l'homme en Iran, selon le Département fédéral des finances (DFF).

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'est élevé lundi contre l'invitation faite au président iranien de participer à cette conférence de l'ONU, affirmant que le président iranien était lui-même un «raciste».

De son côté, le président de la Confédération rejette les critiques à propos de cette rencontre. «Je les comprends mais elles sont injustifiées», a déclaré Hans-Rudolf Merz lundi dans une interview radiophonique. Le président de la Confédération n'a en revanche pas voulu s'exprimer sur le rappel lundi de l'ambassadeur israélien à Berne.

Boycotté par nombre de pays, dont Israël et les Etats-Unis ainsi que certains pays européens, comme l'Allemagne les Pays-Bas et la Pologne, cette conférence dite de 'Durban II' est censée surmonter les séquelles du premier forum sur le racisme organisé il y a huit ans en Afrique du Sud.

swissinfo et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article