Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Jean Planque: derrière la collection, l'homme

Jean Planque. (Photo Claude Huber tirée du site)

Premières expositions publiques, les oeuvres de la collection Jean Planque sont à voir à Lausanne, Fondation de l'Hermitage (peintures) et à Vevey, Cabinet des Estampes (gravures). Mais qui était cet homme?

Jean Planque découvre la peinture à l'âge de 20 ans, au détour d'une vitrine d'un marchand de tableaux de Bâle, qui expose des aquarelles de Paul Klee... La passion le saisit dès ce moment. Sans autres ressources que celles de son salaire d'employé de commerce pour une société de fabrication d'aliments pour bétails, il achète alors ses tout premiers tableaux.

Mais sa collection débute vraiment en 1945, date à partir de laquelle il a davantage de moyens, grâce... à la mise au point d'un concentré révolutionnaire destiné à la nourriture pour porcs. Du lard à l'art...

Il fréquente alors assidûment galeries et musées, et c'est en 1954 qu'Ernst Beyeler, étonné par la sûreté de son goût, le charge d'acheter à Paris toute peinture contemporaine qui lui paraîtrait digne d'intérêt.

Jusqu'en 1972, Jean Planque acquerra pour le compte de Beyeler nombre de tableaux qui contribueront largement à la réputation universelle du marchand d'art bâlois, lui-même très grand collectionneur d'art.

Du même coup, cette collaboration a permis à Jean Planque de rencontrer nombres d'artistes parmi lesquels Alberto Giacometti, Georges Braque, Sonia et Robert Delaunay, Jean Dubuffet, Sam Francis, Pablo Picasso, Antoni Tapiès, mais aussi Michel Monnet, le fils de Claude Monnet qui lui offrit deux toiles de son père.

Mais, aux dires de Jean Planque, la rencontre décisive de sa vie fut celle de Dubuffet qui lui a appris la subversion face à l'art trop reconnu, académique ou officiel. Autre rencontre d'importance: en 1960, avec Picasso déjà octogénaire...

Quelques mois avant sa mort dans un accident de voiture, en 1998, Jean Planque avait constitué une fondation pour éviter la dispersion de sa collection...

swissinfo avec les agences

La Collection Planque à la Fondation de l'Hermitage, Lausanne, jusqu'au 26 août. Les «347» de Picasso au Cabinet Cantonal des Estampes, Vevey, jusqu'au 9 septembre.


Liens

×