Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

JO- 9:Yves Platel tout feu, tout flamme

Yves Platel disputera la première course de natation de la 28e Olympiade.

(Keystone Archive)

Yves Platel est un des quatre nageurs romands appelés à concourir dans le bassin du Centre olympique aquatique d’Athènes.

Ses chances de se qualifier pour la finale du 400 mètres quatre nages, sa discipline, sont minces. Mais le Vaudois veut y croire.

Pour Yves Platel (26 ans), les Jeux ont débuté un peu avant l’heure. Le 24 juin dernier, il a eu l’honneur de déambuler dans les rues de Genève avec la flamme olympique à la main.

Un mois et demi plus tard, le 14 août, alors que cette dernière aura à peine eu le temps de terminer son périple et d’embraser la vasque du stade olympique d’Athènes, le Vaudois entrera en lice.

Les éliminatoires du 400 mètres quatre nages sont en effet les premières courses de natation des Jeux de la 28e Olympiade. Et peut-être la seule du Suisse.

Contrairement à Sydney, où il avait disputé le 200 mètres quatre nages et le 400 mètres quatre nages, et échoué à chaque fois lors des séries, le citoyen de Palézieux a décidé de jeter toutes ses forces sur la plus longue des deux distances.

Comme son complice de toujours Karel Novy, qui s’alignera sur 50 mètres et 100 mètre libre, le sociétaire du Genève Natation 1885 vivra en Grèce sa seconde aventure olympique.

swissinfo: Les Jeux olympiques ne sont plus une terra incognita pour vous, la magie opère-t-elle encore?

Yves Platel: Oh oui! C’est un événement difficile à gérer. On sent l’excitation nous gagner, mais également l’opinion publique et les médias deux mois avant l’échéance.

De Sydney, j’ai conservé des souvenirs magnifiques. Karel (n.d.l.r. : Novy) et moi y étions allé avec beaucoup de spontanéité. Tout avait marché jusqu’au bout.

Quatre ans plus tard, même si la magie est toujours au rendez-vous, ce côté naturel s’est quelque peu estompé. Je me laisse moins emporter par le courant. J’essaie de conserver à l’esprit que cette compétition se déroule dans les mêmes conditions qu’un championnat du monde ou d’Europe.

swissinfo: Aux Jeux de Sydney, vous aviez disputé le 200 mètres quatre nages et le 400 mètres quatre nages. A Athènes, vous avez décidé de faire l’impasse sur la petite distance…

Y. P.: Je n’ai pas effectué de bons 200 mètres depuis de longues semaines. Je ne voulais pas me présenter dans ces conditions. J’ai donc choisi de me concentrer sur le 400 mètres sans pour autant trop penser à une hypothétique finale.

Aux JO, le niveau sera extrêmement élevé. Sortir du lot des 60 nageurs et figurer parmi les huit meilleurs serait tout simplement magnifique. Pour ce faire, je devrais au moins tutoyer mon record.

swissinfo: Ces Jeux olympiques ont-ils nécessité une préparation particulière?

Y. P.: A vrai dire, non. Ces Jeux sont bien évidemment l’objectif de la saison. Mais je n’ai pas écarté les courses précédant ces joutes de mon programme. Faire de la compétition fait partie de l’entraînement. Ne pas en faire est un pari dangereux.

swissinfo, Raphael Donzel

Faits

La natation a marqué les Jeux olympiques de sa présence dès 1896 à Athènes. Cette année-là, la natation eut lieu dans la Baie de Zéa, en pleine Mer Méditerrannée.
Le programme de la natation aux Jeux Olympiques comporte 26 épreuves individuelles et six relais hommes et femmes.
Etienne Dagon est le seul nageur suisse à avoir décroché une médaille olympique (le bronze sur 200 mètre dos à Los Angeles en 1984).
A Sydney, la Tessinoise Flavia Rigamonti avait terminé quatrième du 800 mètres libre.

Fin de l'infobox

En bref

- La sélection helvétique comprendra quatre nageurs : Remo Lütolf (100m brasse), Dominik Meichtry (200m libre), Karel Novy (50m et 100m libre) et Yves Platel (400m 4 nages) ; et neuf nageuses: Flavia Rigamonti (800m libre et 4x200m libre), Dominique Diezi (4x100m libre 4x100m 4 nages), Marjorie Sagne (4x100m libre, 4x100m 4 nages), Nicole Zahnd (4x100m libre, 4x200m libre), Hanna Miluska (4x200m libre), Chantal Strasser (4x200m libre), Carmela Schlegel (4x100m 4 nages), Carla Stampfli 4x100m 4 nages), Seraina Prünte (4x100m libre).
- Les espoirs de finale reposent sur les épaules de Karel Novy, de médailles sur celles de Flavia Rigamonti.
- Pour ses deuxièmes Jeux olympiques, Yves Platel aura fort à faire pour se hisser parmi les huit meilleurs du 400 mètres quatre nages.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×