Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Joseph Deiss au secours de l'apprentissage

Cette année, entre 3000 et 4000 jeunes n'ont pas trouvé de place d'apprentissage.

(Keystone)

Le ministre de l'Economie veut accroître l'engagement de la Confédération dans la création de places d'apprentissage. Il annonce des mesures concrètes.

Joseph Deiss s'est exprimé, jeudi à Lucerne, dans le cadre de la Conférence nationale sur les places d'apprentissage .

Les cantons s'engageant dans la promotion des places d'apprentissage doivent être pleinement soutenus par la Confédération en 2006. Joseph Deiss veut faire passer de 60% à 100% le subventionnement fédéral des projets.

L'an passé, la Confédération a versé 21 millions de francs aux cantons. A la mi-octobre, elle avait déjà déboursé 22 millions. Selon le ministre, le fonds en faveur de l'innovation est doté de 40 à 50 millions de francs chaque année.

En portant à son maximum la contribution fédérale, Joseph Deiss désire accélérer la mise en place de différentes mesures. Le nombre de promoteurs des places d'apprentissage doit être augmenté, de même que celui des réseaux d'entreprises formatrices. Il faut aussi apporter un meilleur encadrement aux maîtres d'apprentissage et des mentorats pour les jeunes.

En outre, la Confédération mènera en 2006 une campagne nationale en faveur des places d'apprentissage en collaboration avec les cantons et les organisations du monde du travail. Baptisée «Chance06», elle a été lancée officiellement jeudi par Joseph Deiss à l'occasion de la 3e Journée de la formation professionnelle.

Un de ses éléments clés est une plate-forme internet qui «doit jeter des ponts entre les entreprises et les jeunes à la recherche d'une place d'apprentissage», selon l'Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT). Elle sera mise en service au début de l'année 2006 et offrira, outre les «bons contacts», des informations et conseils.

«Monsieur places d'apprentissage»

La proposition de l'Union syndicale suisse (USS) de créer un «Monsieur places d'apprentissage» à l'échelon national va être étudiée, a promis Joseph Deiss, qui s'est déclaré lui-même sceptique face à cette mesure. Selon lui, il est préférable d'agir au niveau cantonal par le biais des promoteurs de places d'apprentissage, en particulier dans les grandes agglomérations.

«Le problème des places d'apprentissage est une bombe à retardement dans ces zones, même si la situation n'est pas comparable avec celle de la France», a averti le président de l'USS Paul Rechsteiner. Il a relevé que cette question était «existentielle pour de nombreuses familles».

Les participants à la conférence de Lucerne étaient en majorité opposés à la proposition de l'USS. Ils ont également rejeté l'idée d'attribuer une prime de 10'000 francs aux entreprises qui créent de nouvelles places d'apprentissage.

Conférences cantonales

Ils se sont en revanche accordés sur la nécessité de conférences sur les places d'apprentissage dans les cantons. Vingt et un représentants de la Confédération, des cantons, et des milieux économiques et syndicaux avaient répondu à l'invitation de Joseph Deiss.

Ce dernier a aussi remis, jeudi après-midi, une récompense aux jeunes qui ont participé au Concours mondial des métiers de ce printemps à Helsinki. La Suisse y a décroché le premier rang du classement par nations avec 18 médailles, dont cinq d'or.

swissinfo et les agences

En bref

- Chaque année en Suisse, entre 70'000 et 80'000 jeunes qui ont terminé leur scolarité obligatoire sont à la recherche d'une place d'apprentissage.

- En 2005, entre 3000 et 4000 jeunes n'ont pas trouvé une possibilité d'apprentissage leur convenant.

- Le ministre de l'Economie Joseph Deiss entend demander au gouvernement de subventionner à 100% les projets cantonaux destinés à favoriser la création de nouvelles places.

- Le financement serait assuré au travers du fonds à l'innovation de la Confédération qui est doté de 40 à 50 millions de francs par année.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.