Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Justice militaire Garde-frontière condamné pour la fausse-couche d’une réfugiée

La justice militaire a condamné un garde-frontière qui avait refusé une aide-médicale à une migrante enceinte lors de son renvoi vers l’Italie. Il s’en était suivi une fausse couche. La condamnation est de 7 moins de prison et 9000 francs d’amende avec sursis. Très médiatisé, ce procès avait soulevé la question de savoir quand débute réellement la vie. 

Contenu externe

Reportage sur la condamnation d'un garde-frontière


swissinfo.ch (Téléjournal du 07.12.2017)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.