Kaspar Villiger exclut pour le moment une nouvelle taxe sur l'énergie

Avant d'arrêter définitivement son opinion, Kaspar Villiger attend l'analyse scientifique des dernières votations. Keystone

Le nouveau régime financier ne comportera pas de nouvelle taxe sur l'énergie, a déclaré samedi le Conseiller fédéral Kaspar Villiger. Le délai est trop court pour présenter un nouveau projet d'ici 2006.

Ce contenu a été publié le 30 septembre 2000 - 15:59

«Après le non du peuple (le 24 septembre), je pense que la question d'une nouvelle redevance énergétique sera mise de côté pour un moment», a relevé le ministre des finances lors de l'émission Samstagsrundschau de la radio alémanique DRS 1.

Un nouveau projet de taxe énergétique serait ressenti comme un coup de force et risquerait de compromettre l'ensemble de la révision du régime financier, selon M. Villiger. Avant d'arrêter définitivement son opinion, il attend toutefois l'analyse scientifique des dernières votations.

Pour le chef du Département fédéral des finances (DFF), une taxe a un sens lorsqu'elle contribue à réduire la consommation énergétique. Sans cela, c'est l'économie publique qui en souffre.

Le Conseiller fédéral regrette en particulier le rejet de la réforme fiscale écologique. Pour les milieux économiques, il était plus simple de combattre l'ensemble du paquet que de recommander un oui et deux non. Cet argument de «marketing» a apparemment prévalu durant la campagne.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article