Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Kurt Koch nouveau président des évêques de Suisse

Kurt Koch a déjà passé 9 ans à la vice-présidence de la Conférence des évêques suisses.

(Keystone)

L'évêque de Bâle succède à l'évêque de Coire Amédée Grab à la tête de la Conférence des évêques suisse (CES) pour la période 2007-2009.

Sa nomination représente une certaine surprise, en particulier en raison des problèmes que Kurt Koch rencontre dans son diocèse et des rapports difficiles qu'il entretient avec les médias.

L'évêque de Coire, Amédée Grab, terminera son mandat fin décembre après neuf ans de bons et loyaux services. Il remettra aussi début octobre son mandat de président du Conseil des conférences épiscopales européennes, annonce-t-il.

Âgé de 76 ans, l'évêque de Coire reste en revanche à la tête de son diocèse. Le pape Jean-Paul II avait refusé sa démission offerte pour son 75e anniversaire l'an dernier.

Le nouveau président est Lucernois

Elu lors de la 273e assemblée ordinaire de la CES qui s'est tenue à Ascona (canton du Tessin) de lundi à mercredi, le nouveau président de la CES est un Lucernois âgé de 56 ans.

Kurt Koch a étudié la théologie catholique à Lucerne et Munich avant d'être ordonné prêtre en 1982. Docteur en théologie, il a été doyen de la Faculté de théologie et recteur de la Haute école de Lucerne avant d'être nommé évêque de Bâle fin 1995.

Interrogé sur son élection par la radio alémanique DRS, le nouveau président a déclaré qu'il avait espéré «être épargné». Selon lui, le vœu de la CES était toutefois clair. «Devant autant de solidarité et de confiance, je n'ai pas pu dire non», a-t-il dit.

Kurt Koch siège à la CES depuis neuf ans comme vice-président. Il est en charge des dicastères de l'annonce de la foi, du dialogue œcuménique et des rapports avec les religions non chrétiennes.

La vice-présidence pour les trois prochaines années revient à Norbert Brunner, évêque de Sion. Bernard Genoud, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, sera le troisième membre du présidium.

Une élection surprenante

Selon Georges Scherrer, journaliste à L'Agence de presse internationale catholique Apic, cette nomination est plutôt surprenante.

«Pour deux raisons, explique-t-il à swissinfo. A cause de ses relations houleuses avec les médias et des difficultés qu'il rencontre dans son diocèse».

Pour mémoire, l'Evêque de Bâle est au centre d'une polémique concernant la suspension du curé de Röschenz, Franz Sabo.

«Kurt Koch est plutôt conservateur, poursuit Georges Scherrer. Notamment en ce qui concerne la prêtrise des femmes ou l'importance de la vie à partir de la fécondation déjà. Il est également favorable à un renforcement de la hiérarchie.»

Toujours selon le journaliste d'Apic, l'Evêque de Bâle représente tout de même une certaine continuité avec l'ancien président. Et ses principaux futurs défis concerneront l'absence toujours plus importante de prêtres suisses – les nominations de prêtres étrangers créent des tensions dans les communautés - et l'hémorragie des croyants.

Des inquiétudes pour le Liban

Lors de leur dernière assemblée, les évêques ont aussi évoqué leur inquiétude au sujet de la population du Liban. Ils ont notamment exprimé leur solidarité avec les Chrétiens du Liban mais aussi de Terre Sainte, en particulier de Gaza, a précisé le secrétaire général de la CES, Felix Gmür.

Les évêques ont en outre rappelé leur rejet unanime des nouvelles lois sur l'asile et les étrangers, soumises au peuple le 24 septembre.

Amédée Grab a par ailleurs annoncé que les membres de la CES se rendront à Rome du 7 au 9 novembre pour rencontrer le nouveau pape, Benoît XVI.

Ce déplacement prévu dans le cadre des visites périodiques dites «ad limina» a déjà eu lieu l'an dernier, mais les évêques suisses n'avaient pas pu voir Jean-Paul II, hospitalisé le soir de leur arrivée, a précisé l'évêque de Coire.

swissinfo et les agences

En bref

Kurt Koch a étudié la théologie catholique à Lucerne et Munich avant d'être ordonné prêtre en 1982.

Docteur en théologie, il a été doyen de la Faculté de théologie et recteur de la Haute école de Lucerne avant d'être nommé évêque de Bâle fin 1995.

Dans son diocèse, Kurt Koch a récemment rencontré quelques problèmes. Notamment en relation avec le cas du curé de Röschenz Franz Sabo, sous les feux des projecteurs pour ses critiques sur la hiérarchie ecclésiastique et le célibat des prêtres.

Kurt Koch, appuyé par les autres évêques, lui a retiré sa mission canonique, mais les paroissiens continuent de soutenir leur curé.

Fin de l'infobox

La Conférence des évêques suisses (CES)

La Conférence des évêques suisses a été fondée à Soleure en 1863. C'est l'organe de contact entre les évêques helvétiques.
Elle compte en son sein les évêques et les évêques auxiliaires de Bâle, Coire, Saint-Gall, Sion, de Lausanne, Genève et Fribourg, et de Lugano, ainsi que les abbés de Saint-Maurice et d'Einsiedeln.

Fin de l'infobox


Liens

×