Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'élite du football suisse dans un mouchoir de poche

Le 3 mars dernier, St-Gall battait Lugano 3 à 2 à l'Espenmoos.

(Keystone Archive)

Les huit équipes de LNA amorcent le dernier virage du championnat. Il reste six rencontres pour déterminer le champion de Suisse 2001. Après huit matches du tour final, le détenteur du titre, St-Gall, tient la corde.

Un doublé d'affilée du FC Saint-Gall relèverait de l'exploit. Petit club de Suisse orientale, Saint-Gall occupe actuellement la première place du classement avec 33 points, contre 32 à ses deux dauphins: Lugano, le vainqueur officieux du tour préliminaire, et Grasshopper, le club le plus titré de Suisse (25 fois champions).

Pour Edmond Isoz, directeur de la Ligue nationale suisse de football, «trois clubs semblent avoir fait le trou, aujourd'hui». Il relève d'ailleurs que «Lugano et St-Gall étaient déjà en tête à la fin du tour qualificatif». Et d'ajouter: «dans 70% des cas, le premier du tour préliminaire devient aussi champion de Suisse».

Cela dit, lors de l'avant-dernière journée de ce tour final, St-Gall devra faire le déplacement du Cornaredo pour affronter Lugano. Or, compte tenu de l'actuelle configuration du classement, il est fort probable que le titre se joue le samedi soir 19 mai.

Cela dit, avec la victoire à trois points, le classement peut très vite être bouleversé. Le FC Zurich de Gress étonne et pointe au 4e rang avec 28 points. Alors que le Bâle du nouveau stade St-Jacques se tient en embuscade à la 5e place avec 27 points.

Mais force est de constater qu'en football, c'est l'ouest du pays qui déçoit. A commencer précisément par ce FC Bâle de Gross qui, en début de saison, s'était plus ou moins promis de conjuguer, en juin, l'inauguration de son nouveau temple avec un titre national.

Toujours dans la partie occidentale de la Suisse, les trois clubs romands - Servette, Lausanne et Sion - enchaînent les performances en dents de scie. Encore que les Genevois soient à égalité de points (27) avec les Rhénans.

Puis, en 7ème position avec 26 points, on trouve un Lausanne-Sports en proie au ballottage de sa direction. L'actuel remue-ménage n'est évidemment pas sans conséquence sur les joueurs et la vérité du terrain. Le carton de 4 à 1 concédé devant Lugano, le week-end dernier, au Cornaredo, en témoigne.

«Malgré un contexte financier difficile, Sion et son entraîneur ont accompli un parcours étonnamment probant, cette saison, tient à souligner Edmond Isoz. Alors que Servette, lui, se révèle très fort aux Charmilles, mais fébrile à l'extérieur. Sans doute doit-on y déceler un problème d'équilibre entre l'offensive et la défensive».

Toujours est-il que, samedi soir, dès 19 h 30, Lugano reçoit Servette, LS accueille GC et Sion joue contre Bâle. Alors que dimanche, à 16 h 15, le FC Zurich accueille le leader st-gallois.

Rappelons que, cette année exceptionnellement, le champion et le vice-champion de Suisse seront qualifiés respectivement pour le dernier et l'avant-dernier tours de qualification donnant accès à la Ligue des champions.

Emmanuel Manzi


Liens

×