Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'énergie éolienne a le vent en poupe

La plus grande éolienne de Suisse se trouve au sommet du Mont Crosin, dans le Jura bernois.

L'énergie éolienne a le vent en poupe: à partir de l'année prochaine, les producteurs bénéficieront de mesures d'encouragement de l'Etat visant à financer l'innovation dans le domaine des technologies de pointe.

Même si l'énergie éolienne restera un produit de niche sur le marché des énergies renouvelables, la Confédération y voit un certain potentiel.

Réchauffement climatique, raréfaction des combustibles fossiles, menace de pénurie d'électricité. Les énergies renouvelables – dont l'énergie éolienne - ont le vent en poupe, si l'on en croit un récent séminaire de Suisse Eole, l'association pour la promotion de l'énergie éolienne, sous le titre évocateur de «Prenons le vent: l'énergie éolienne a le vent en poupe».

«Nous mesurons ce regain d'intérêt pour l'énergie éolienne au nombre de demandes, toujours plus nombreuses, qui parviennent à notre association», déclare Robert Horbaty, son directeur. Suisse Eole conseille et soutient toutes les entreprises intéressées sur les questions d'emplacement, de planification, de demandes d'autorisation et, bien entendu, de construction d'éoliennes.

Une énergie incontestablement propre

«Avec l'énergie hydraulique, l'énergie éolienne fait partie des énergies renouvelables très bon marché. Elle est en plus incontestablement celle qui est la moins nocive en termes d'émissions», relève Robert Horbaty.

L'office fédéral de l'énergie (OFEN) confirme ce regain d'intérêt pour l'énergie éolienne: «Nous recevons chaque jour des demandes de personnes qui souhaiteraient installer une petite éolienne. Il ne s'agit pas seulement d'agriculteurs, mais aussi de banques ou de grands investisseurs qui souhaitent faire un placement dans les énergies renouvelables», déclare Michael Kaufmann, vice-directeur de l'office.

Projet d'extension des installations du Mont-Crosin

Ces deux experts estiment que l'énergie éolienne a un certain potentiel de développement en Suisse, même si le pays, en raison de son éloignement des côtes, n'est pas à première vue prédestiné à ce type d'énergie. Ils estiment que la part de l'énergie éolienne sur l'ensemble de la consommation d'énergie électrique pourrait atteindre à moyen ou long terme un et demi voire deux pour cent.

Les projets d'extension de Juvent SA, qui exploite la plus grande installation éolienne de Suisse dans le Jura bernois, illustrent cet essor. Selon une étude présentée en avril dernier, il serait envisageable de porter à 15 ou 20 les 8 éoliennes actuellement existantes.

Energie régulatrice et savoir-faire

Pour les protagonistes du projet, ce potentiel de développement de l'énergie éolienne en Suisse s'explique notamment par la position dominante occupée traditionnellement par l'énergie hydraulique en Suisse. Avec ses lacs de retenue et ses installations de pompage, l'énergie hydraulique offre toute la capacité régulatrice nécessaire lorsque les grandes hélices ne peuvent tourner.

D'autre part, la Suisse compte un grand nombre d'entreprises novatrices et d'instituts de recherche de pointe qui lui permettent de développer toute la technologie nécessaire à la production d'électricité à partir de l'énergie éolienne.

Ce qui manque, c'est le petit coup de pouce pour lancer toute la machine. Ce dernier deviendra réalité à partir de début 2008, sous la forme d'un système baptisé 'La rétribution de l'injection à prix coûtant'. Grâce à ce système, l'Etat achètera au prix de revient l'électricité produite à partir de l'énergie éolienne», explique Michael Kaufmann.

Financement partagé entre les producteurs et les consommateurs

Les surcoûts induits par le financement de la rétribution de l'injection seront portés à la charge des consommateurs. Michael Kaufmann parle ainsi d'une «sorte de solidarisation autour du développement des énergies renouvelables.»

Cet outil incitatif doit permettre à la Suisse – balbutiante en la matière - de rejoindre le train de l'Europe, au moins au niveau des intentions. Car, ces dernières années, la Suisse a pris un retard considérable par rapport au reste de l'Europe.

Si, dans la plupart des pays de l'ouest de l'Union européenne, les éoliennes ont poussé comme des champignons grâce aux politiques étatiques d'encouragement et si des pays comme l'Allemagne et la France exportent leur technologie dans le monde entier, les éoliennes suisses parviennent juste à alimenter 4000 ménages en courant électrique.

Trois atouts d'un coup

La décision bernoise est très favorablement accueillie par Suisse Eole. «L'énergie éolienne représente un vrai scénario de mutation technologique et de développement de techniques de pointe pour répondre au défi climatique. Il est essentiel que la Suisse s'affirme également dans ce domaine», résume Robert Horbaty.

Michael Kaufmann voit dans cette décision gouvernementale de subvention à la production l'opportunité de faire valoir ses atouts sur trois niveaux: politique énergétique d'une part, politique économique d'autre part et innovation technologique enfin.

Si les pronostics de l'OFE et de Suisse Eole se réalisent, cet outil peut se révéler comme un encouragement à l'innovation efficace, notamment pour les petites et moyennes entreprises spécialisées dans ce domaine.

«Il s'agit-là d'une opportunité inouïe que la Suisse doit absolument saisir, car elle peut se traduire en termes de succès économique», souligne avec conviction Michael Kaufmann.

swissinfo, Renat Künzi
(Traduction et adaptation de l'allemand: Bertrand Baumann)

Faits

Production 2006: + 84% (11'600 mégawatts, couvrant la consommation de 4'000 ménages env.)
D'ici 2010, la Confédération entend augmenter de 500 Gwh la part des énergies renouvelables dans la production d'électricité dont 100 Gwh pour l'énergie éolienne.
Sont prévus 28 nouveaux parcs éoliens et 68 installations plus modestesw.
Selon les objectifs de Kyoto, d'ici 2030, la Suisse doit augmenter de 5'400 Gwh la part de sa production d'énergie électrique provenant des énergies renouvelables.

Fin de l'infobox

«La rétribution de l'injection à prix coûtant»

Ce système a permis à de nombreuses entreprises des Etats de l'UE de devenir leaders mondiaux dans ce domaine.

En Suisse, le système de subvention est basé sur le financement d'installations de référence qui font appel aux technologies les plus modernes (innovation – motivation)

Les éoliennes de petite taille ou celles situées en altitude sont davantage subventionnées que les installations équivalentes sur le plateau.

Fin de l'infobox

VENTS CONTRAIRES

La «Fondation suisse pour la protection et l'aménagement du paysage» s'oppose à tout projet d'envergure pour éviter les constructions «sauvages» d'éoliennes.

Mais l'été dernier, le Tribunal fédéral a rejeté un recours de la fondation contre un projet dans le Jura neuchâtelois, arguant de l'intérêt du pays au développement de la production indigène d'électricité à partir de l'énergie éolienne.

Fin de l'infobox


Liens

×