Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'étrange mal des féras est résolu

L'alimentation pourrait bien être à l'origine des malformations des organes sexuels des féras du lac de Thoune (Berne). Lors d'essais en pisciculture, ce sont principalement les poissons nourris au plancton du lac qui ont présenté des déformations.

D'étranges déformations des gonades (organes sexuels) avaient été découvertes en 2000 sur certaines féras. Plusieurs pistes avaient été avancées pour expliquer ces anomalies.

Les munitions déposées au fond du lac par l'armée ou les produits chimiques utilisés pour les Nouvelles liaisons ferroviaires alpines avaient notamment été mis en cause. Mais les recherches scientifiques ont finalement permis d'abandonner ces pistes.

Les observations faites à partir de l'alimentation des corégones (espèce de poisson) du lac seront vérifiées cette année à la faveur d'un suivi d'étude. Reste que les constatations faites par les experts ont montré que la fréquence et la combinaison des modifications des gonades n'avaient jamais été rapportées ailleurs dans le monde.

Les poissons présentant l'anomalie ne sont pas impropres à la consommation et leur malformation n'a pas de conséquences sur la reproduction. Quant à la chair et au goût, ils ne se distinguent pas des féras normales.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×