L'accord Suisse-Chine fêté en grande pompe à Bâle

Presque un an après la signature de l'accord de libre-échange entre la Suisse et la Chine, le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a donné mardi après-midi, au port rhénan de Bâle, le coup d'envoi aux festivités de l'entrée en vigueur du texte. Pour le commerce extérieur helvétique, il s'agit du plus important traité de ce type depuis celui conclu avec l'Union européenne en 1972.

Grâce à cet accord, les exportateurs suisses devraient économiser un demi-milliard par an, selon une étude de l'organisation Switzerland Global Enterprise (SG-E), l'ex-Osec. Un montant qui devrait être atteint dès 2028. Pour la première année de l'entrée en vigueur qui s'ouvre ce mardi, le potentiel d'économie est estimé à près de 170 millions.

Pour fêter cette entrée en vigueur, Johann Schneider-Ammann a convié des représentants de l'économie et des autorités au port rhénan de Bâle, "lieu qui symbolise mieux que tout autre en Suisse l'ouverture vers le monde", relève le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR) dans un communiqué.

Yu Jianhua, ambassadeur de la Chine auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a notamment pris part aux célébrations bâloises. L'accord est également célébré à Pékin. Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch, directrice du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), y représente la Suisse.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article