Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'aide de la Suisse à la Yougoslavie reste considérable

(swissinfo.ch)

Le transfèrement de Slobodan Milosevic au TPI n'incite pas la Suisse à augmenter son aide à la République fédérale de Yougoslavie. Le montant demeure inchangé à 40 millions de francs suisses (22 millions de dollars). Ce qui est considérable si on le compare à l'offre américaine.

Le nom de Slobodan Milosevic était sur toutes les lèvres dans les coulisses et les salles de presse entourant la conférence des donateurs organisée vendredi à Bruxelles. Mais, dans la salle de réunion, les participants n'y ont fait que des allusions, comme pour démontrer que l'enjeu dépasse le sort du président yougoslave déchu.

La Suisse s'en tient ainsi à son intention de mettre 22 millions de dollars sur la table. Pour Remo Gautschy, vice-directeur à la direction du développement et de la coopération (DDC), la livraison de Slobodan Milosevic à La Haye ne fait que confirmer les bonnes dispositions affichées ces dernières semaines par Belgrade.

Contrairement aux Etats-Unis qui ont fait durer l'incertitude sur leur participation, la Suisse était décidée à prendre part à la conférence quel que soit l'état du dossier Milosevic.

La participation de la Suisse prendra la forme d'aide humanitaire, ainsi que de coopération technique et financière. Son ampleur est considérable si on la compare à l'offre des Etats-Unis, 181 millions de dollars. Il est vrai que l'Europe de manière générale et l'Union européenne en particulier est nettement plus généreuse que les Etats-Unis.

A elle seule, la Commission européenne s'est engagée à verser 530 millions de dollars. Les Etats membres sont parfois plus chiches, à l'image de la France qui ne contribue qu'à raison de 15 millions de dollars.

Devant la presse, le vice-premier ministre yougoslave Miroljub Labus a insisté sur l'importance non seulement de l'ampleur de l'aide, mais aussi de la rapidité des versements.

Thierry Zweifel, Bruxelles

×