Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'avenir est dans l'âge de pierre

Bruno Donati tient bien en main la clé du passé.

(swissinfo.ch)

Le pittoresque Val Maggia, au Tessin, se veut désormais paysage de pierres. La «Pietraviva» («pierre vivante») est un concept de marketing explorant la dépendance de cette vallée à la pierre en tant que matériau de construction.

Première visite: derrière le village de Cevio, un glissement de pierres recèle un réseau entier de grottes. C'est l'un des points forts du voyage.

Si vous savez où regarder, vous verrez le glissement depuis la route. Mais les cavernes construites dessous restent invisibles.

«Ces grottes ont été construites il y a mille ans, explique l'instituteur Bruno Donati, tout en ouvrant la porte de l'une d'elle. Elles ont été utilisées jusqu'à la deuxième guerre mondiale, ce qui est très rare dans la région.»

Les espaces frais fermés avec des murs en pierre synthétique et de lourdes portes en bois sont désormais vides. Mais Bruno Donati, qui gère aussi le musée de la vallée, rappelle que les habitants avaient l'habitude de placer ici toutes leurs provisions, du fromage au maïs en passant par le vin.

Porte de vie

«Un proverbe local affirme qu'il faut pouvoir posséder la clé de la grotte une fois dans sa vie, poursuit Bruno Donati. Cela signifie qu'on souhaite bonne chance à quelqu'un, car la chose la plus importante dans la vie est d'avoir assez de nourriture.»

Pour les touristes de passage dans cette magnifique vallée, la découverte des grottes de Cevio est un «must». Les pierres continuent en outre à jouer un rôle important dans la vie des habitants.

Le projet Pietraviva est né du désir des habitants d'améliorer le potentiel touristique du Val Maggia et d'y maintenir des activités lucratives.

«Nous ne vivons plus à l'âge de la pierre, mais nous nous sommes servis de la pierre pour bâtir nos maisons. Nous en avons donc profité aussi d'un point de vue culturel», explique le chef du projet Giovanni Do.

«La pierre a été un élément essentiel de nos vies pendant des millénaires et elle continue à l'être. Notre relation à la pierre ne peut pas être rompue.»

Toits en pierres

Le visiteur ne peut s'empêcher d'admirer les maisons de nombreux villages, restaurées avec soin, surmontées de toits en pierres.

A Peccia se trouve la seule carrière de marbre de Suisse. C'est aussi là qu'une école de sculpture attire des débutants aussi bien que des étudiants déjà confirmés.

Plus haut encore lorsqu'on suit la route serpentant dans la vallée, au-dessus du hameau de Mogno, le célèbre architecte d'origine tessinoise Mario Botta a consruit une chapelle en forme d'ellipse. Il a utilisé du marbre de Peccia et du granit de la carrière de Bettazza, à Cevio.

«Il est très difficile de trouver ailleurs dans le monde cette nuance de gris et cette structure particulière», affirme fièrement Mauro Bettazza. L'entreprise familiale exporte chaque année 20'000 mètres cubes de granit, même s'il est impossible de concurrencer les prix du marché mondial.

Bel artisanat

L'entreprise Bettazza emploie des artisans capables de couper de gros blocs de gneiss en fines dalles. Ce savoir-faire est devenu très rare mais c'est la seule façon d'obtenir des surfaces naturelles.

«C'est la pierre qui a façonné le paysage ici. Les gens ont dû adapter leur façon de vivre en fonction d'elle», note Giovanni Do.

L'office du tourisme local a publié des brochures explicatives sur le projet Pietraviva. On y trouve aussi des suggestions de randonnées à travers les villages de la vallée.

Pour la première fois, les touristes ont la possibilité de comprendre comment les gens ont vécu ici pendant des siècles, et comment ils vivent aujourd'hui dans cette partie bien particulière des Alpes.

Il est aussi possible de louer des maisons traditionnelles en pierres. «Il est important d'écouter ce que le passé nous enseigne et de continuer à vivre avec la pierre», conclut Giovanni Do. «Nous voulons que la pierre soit le symbole du Val Maggia à l'extérieur de la vallée.»

swissinfo, Dale Bechtel, Val Maggia
(Traduction et adaptation: Ariane Gigon Bormann)

En bref

Le projet Pietraviva est une initiative locale pour promouvoir la vallée auprès des touristes et permettre aux habitants de continuer à y travailler.

La vallée permet de visiter des sites architecturaux modernes et traditionnels, des carrières et des fabriques de pierres.

La chapelle elliptique de Mario Botta et les grottes de Cevio sont aussi des points forts à ne pas manquer.

Selon une étude récemment terminée, quelque 1600 grottes auraient été utilisées dans le Val Maggia.

Fin de l'infobox

Faits

· Le Val Maggia se trouve au nord du lac Majeur.
· Locarno est une base idéale pour explorer la région.
· Le chef-lieu du Val Maggia est Cevio, un village pittoresque comptant quelques auberges et maisons de vacances à louer.

Fin de l'infobox


Liens

×