Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'Espagne sort l'Italie de l'Euro !

(Keystone)

C'était l'un des matches les plus attendus de cet Euro. L'Espagne a emporté l'ultime quart de finale en marquant 4 tirs au but contre 2, après un match nul 0-0, dimanche soir au Stade Ernst Happel, à Vienne. Rendez-vous est donc pris le 26 juin face à la Russie.

Une première mi-temps au goût médiocre. Deux équipes sur la défensive, tournant en rond et menant à terme bien peu d'actions. Avec toutefois une nette majorité de tirs plus ou moins ajustés par les hommes de Luis Aragones.

A la mi-temps, le duel tant attendu entre les champions du monde en titre et l'équipe espagnole, extrêmement convaincante en phase de poules, n'a toujours pas eu lieu.

Ceux qui auront parié sur une ouverture du score lors de la 2e mi-temps en seront pour leurs frais. Si le tempo de la partie s'accélère, rien de décisif n'arrivera. Sinon une très grosse peur pour le gardien espagnol Casillas à la 60e et une non moins grosse frayeur de Buffon à la 80e.

Après 92 minutes de jeu, rien n'a donc changé. Score nul et vierge. La chaleur, avec un mercure flirtant avec les 30 degrés, peut partiellement expliquer une partie globalement décevante, jouée sur un rythme peu élevé.

30 minutes de prolongation ne parviendront pas à modifier la donne. Les deux équipes oscillent entre fatigue et attente des tirs au but. Mais les Espagnols passent tout de même tout près de l'ouverture à la 93e, sur un tir de Silva qui frôle le poteau.

Et le duel espéré se transformant en loterie, c'est sur tirs au but que l'Espagne l'emportera sur l'Italie en marquant quatre buts contre deux, les essais de De Rossi et Di Natale ayant été retenus par Casillas.

Deux équipes, deux parcours

L'Espagne et l'Italie, deux équipes que tout opposait. Des challengers permanents face à des champions accomplis. Des jeunes contre des «vieux». En effet, les Espagnols ont conquis un seul titre majeur, l'Euro 1964 qu'ils avaient organisé, tandis que les Italiens ont remporté il y a deux ans seulement leur... quatrième Coupe du monde!

Dans le cadre de l'Euro, l'Espagne aligne la troisième équipe la plus jeune du tournoi avec une moyenne d'âge de 26,44 ans. Les Italiens, avec 29,14 ans de moyenne d'âge, étaient les plus âgés de la compétition.

En phase de poules, les Espagnols ont impressionné avec trois victoires convaincantes dans le groupe D face à la Russie (4-1), la Suède (2-1) et la Grèce (2-1).

Alors que les Italiens abordaient le match de ce dimanche en miraculés. Ils ne devaient leur qualification en quarts de finale qu'à la fermeté de la main droite de leur remarquable gardien, Gianluigi Buffon. Sans son arrêt extraordinaire sur un penalty du Roumain Adrian Mutu, les Transalpins auraient dû plier bagage. Mais un match nul arraché de justesse face aux Roumains (1-1) puis une victoire moyennement convaincante face à une équipe de France en petite forme leur avaient tout de même permis d'accéder aux quarts.

Rendez-vous le 26!

C'est jeudi que l'Espagne rencontrera la Russie en demi-finale. La Russie, surprise majeure de cet Euro 08, puisqu'elle ne s'était plus illustrée dans une phase finale d'un Championnat d'Europe depuis vingt ans.

«C'est incroyable ce que mes joueurs ont réussi sur le plan tactique. Réussir à dominer tactiquement et physiquement les Néerlandais tient du miracle. Et nous avons été meilleurs qu'eux, à la fois tactiquement, physiquement et techniquement», s'exclamait Guus Hiddink, l'entraîneur russe, à l'issue de la victoire de samedi.

Du miracle russe ou de la fraîcheur espagnole, qu'est-ce qui l'emportera? Suspense. Sur le plan sportif comme sur le plan météorologique, la semaine s'annonce chaude.

swissinfo et les agences

Les demi-finales

Allemagne-Turquie
Mercredi, 25 juin, 20h45
Bâle, Parc Saint Jacques

Russie-Espagne
Jeudi 26 juin, 20h45
Vienne, Ernst Happel Stadion

Fin de l'infobox

Le match en bref

Espagne - Italie 0-0 ap, 4-2 tab

Stade Ernst Happel, Vienne: 51'178 spectateurs

Arbitre: Fandel (All)

Tirs au but: Villa 1-0. Grosso 1-1. Cazorla 2-1. De Rossi rate. Senna 3-1. Camoranesi 3-2. Güiza rate. Di Natale rate. Fabregas 4-2.

Espagne: Casillas; Sergio Ramos, Puyol, Marchena, Capdevila; Iniesta (59e Cazorla), Senna, Xavi (59e Fabregas), Silva; Torres (85e Güiza), Villa.

Italie: Buffon; Zambrotta, Panucci, Chiellini, Grosso; Aquilani (108e Del Piero), De Rossi, Ambrosini; Perrotta (58e Camoranesi); Toni, Cassano (75e Di Natale).

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×