Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'Euro 2008 parie sur les transports publics

Le concept transports a été présenté par le déléguée de l'Euro 08 Benedikt Weibel (à gauche) et le patron des CFF Andreas Meyer.

(Keystone)

Durant le championnat d'Europe de football, en Suisse et en Autriche l'an prochain, chaque billet de match équivaudra à un abonnement de transports publics valable 36 heures.

C'est l'une des prestations prévues par la Confédération et la société Euro 2008 SA, qui investissent 8 millions de francs pour les transports publics.

Jusqu'à 5,4 millions de visiteurs sont attendus dans les stades suisses et devant les grands écrans durant l'EURO 2008. La Confédération et la société Euro 2008 SA misent sur les transports publics pour les déplacements et investissent chacune quatre millions dans le secteur.

Pour cet événement, les CFF voient grand. «Nous attendons près d'un million de voyageurs supplémentaires», a expliqué jeudi devant la presse Andreas Meyer, président de la direction des CFF, dans le cadre de la présentation aux médias du concept des transports pour l'EURO 2008.

Pour inciter tous ces supporters à voyager avec les transports en commun, chaque billet pour un match sera également un abonnement de deuxième classe valable dans les transports publics de Suisse et d'Autriche. Le précieux sésame pourra être utilisé pendant 36 heures. De son côté, l'Autriche a également opté pour ce billet combiné.

Tous en transports publics

Représentant de la Confédération, Thomas Berner a fait part de sa volonté d'inciter certes les visiteurs mais également les fonctionnaires, les gens de la presse ou encore les bénévoles à utiliser au maximum les transports publics. Une partie de ceux-ci bénéficieront donc d'abonnements.

Pour les personnes avec ou sans billet, un abonnement général valable dans toute la Suisse durant le mois de juin 2008 sera proposé. Ce billet offrira notamment la possibilité à son détenteur de voyager à moitié prix sur les lignes autrichiennes.

Des trains nocturnes

Autre prestation mise sur pied: des trains nocturnes. Sur les grandes lignes, des trains quitteront la ville hôte deux heures et demie après la fin du match, vers toutes les grandes villes suisses.

Le concept de transport pour la manifestation vise l'objectif de 80% d'allers-retours en transports publics pour le trafic de proximité, 60% pour les trajets longue distance.

Attendre le tirage au sort

Pour pouvoir au mieux évaluer le nombre de visiteurs et les flux, il faudra toutefois attendre le tirage au sort du 2 décembre à Lucerne et voir qui affrontera qui, où et quand, a précisé Benedikt Weibel, délégué du Conseil fédéral pour l'EURO 2008

Outre la volonté de gérer ces importants déplacements de personnes, l'argument écologique était également avancé par M. Weibel. Ce dernier a répété sa volonté de respecter autant que possible l'environnement.

Le Département fédéral de la défense et des sports indique pour sa part dans un communiqué que l'Euro 2008 se pose en pionnier de l'écocomptabilité et même en exemple à suivre pour les tournois futurs.

swissinfo et les agences

Faits

Les Championnats d'Europe de football 2008 se tiendront en Suisse et en Autriche du 7 au 29 juin.
Sur 31 rencontres, 15 se joueront en Suisse et 16 en Autriche (la finale à Vienne).
Près de 5,4 millions de spectateurs sont attendus, dont 1,4 million d'étrangers.
Au total, 1'050'000 billets seront émis.
Pas moins de 2500 journalistes suivront les matches retransmis pour quelque 8 milliards de téléspectateurs dans 170 pays.
Les coûts sont estimés à 182,1 millions de francs, dont 82,5 aux frais de la Confédération.

Fin de l'infobox

En Autriche aussi

Les détenteurs de billets pour l'Euro 2008 en Autriche bénéficieront eux aussi d'un abonnement général de 36 heures.

Les autorités autrichiennes estiment toutefois que l'utilisation des transports publics devrait être moindre qu'en Suisse.

Environ la moitié des courses sur les grands trajets devraient se faire en transport public et atteindre un taux de 60-70% au sein des villes serait «un joli objectif», selon le ministre des transports Werner Faymann.

En Suisse, le concept de transport pour la manifestation vise l'objectif de 80% d'allers-retours en transports publics pour le trafic de proximité, 60% pour les trajets longue distance.

Pour Werner Faymann, il faut tenir compte du contexte pour saisir cette différence. A ses yeux, la population suisse a une tradition de proximité avec les chemins de fer que n'ont pas les Autrichiens.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×