Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'heure du choix a sonné pour Alinghi

A Naples, Valence, Marseille ou Lisbonne, Alinghi tentera de garder la coupe de l'America en 2007.

(alinghi.com)

Récent vainqueur de la Coupe de l’America, le défi suisse emmené par Ernesto Bertarelli doit désormais choisir la ville organisatrice de l’édition 2007.

Avant la décision du 26 novembre, Naples, Valence, Marseille et Lisbonne sont encore en lice. Qui remportera la palme?

«Une nouvelle ère s’ouvre sur la Coupe de l’America», se réjouissait Russell Coutts, le skipper néo-zélandais du défi suisse, juste après la victoire dans la baie d’Auckland.

Créée et financée, pour l’instant, par son unique actionnaire - Ernesto Bertarelli – AC Management s’est chargée d’édicter les nouvelles directives sportives et commerciales de l’édition 2007 en collaboration avec les représentants des futurs autres concurrents.

Organisation et sélection

C’est également cette start-up, dirigée par Michel Bonnefous, qui gère l’organisation de l’événement et le processus de sélection des villes susceptibles de l’accueillir.

Depuis le mois de mars, ses responsables, le président de la société nautique de Genève Pierre-Yves Firmenich et Ernesto Bertarelli, ont tout d’abord pré-identifié huit sites entrant en ligne de compte sur la soixantaine d’offres spontanées reçues.

C’est que le retour de la fameuse Aiguière d’argent (le trophée de la Coupe de l’America) en Europe – après plus de 150 ans – ne laisse pas indifférent.

Offerte en 1851 aux Américains venus ridiculiser les Anglais autour de l’île de Wight, «The Auld Mug», la vieille tasse, n’avait jamais été reconquise par un représentant du Vieux continent jusqu’à l’exploit d’Alinghi en mars dernier.

Mais, bien plus que l’honneur symbolique de voir les différents équipages se battre pour le trophée sur ses côtes, c’est bien évidemment les mirobolantes retombées financières et l’énorme couverture médiatique que viennent chercher les différentes métropoles en proposant leurs services.

Lisbonne, Marseille, Naples et Valence

Soixante en mars, huit en mai, puis cinq et enfin quatre après l’éviction de Palma de Majorque au mois d’août. Au petit jeu des candidatures, Lisbonne, Marseille, Naples et Valence ont jusqu’ici réussi à franchir tous les écueils.

Depuis plusieurs mois, chacune d’entre elles a développé sa stratégie pour faire pencher la balance en sa faveur. A la clef, des retombées économiques directes et indirectes estimées à plus d’un milliard d’euros.

La quête du Graal des villes touche à sa fin. Le 26 novembre, les responsables d’AC Management communiqueront leur choix à Genève.

Durant cette dernière ligne droite, swissinfo revient sur les différentes candidatures.

swissinfo, Mathias Froidevaux

Faits

Plus que quatre villes restent en lice pour obtenir l’organisation de l’America’s Cup 2007.
Il s’agit de Naples, Valence, Lisbonne et Marseille.
Le choix définitif d’Ernesto Bertarelli et de son équipe sera révélé le 26 novembre à Genève.

Fin de l'infobox

En bref

- Le 2 mars 2003, le défi suisse Alinghi remporte la Coupe de l’America face au Team New Zealand dans la baie d’Auckland.

- Mis à part les honneurs, cette victoire donne le droit au syndicat suisse d’organiser la 32e édition de la prestigieuse épreuve, soit en 2007.

- Pour la première depuis 152 ans, la Coupe de l’America se déroulera en Europe.

- C’est AC Management (ACM), créée pour l’occasion - et dirigée par Michel Bonnefous et Michel Hodara - qui est chargée de choisir le lieu de compétition et d’organiser la manifestation.

- La start-up genevoise organisera également l’événement. Elle sera responsable de la gestion des droits TV, du merchandising, du sponsoring, des relations publiques, de la logistique, etc..

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.