Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'hiver montreusien de Freddie Mercury

Né à Zanzibar, mort à Londres, le chanteur du groupe Queen était un habitué de Montreux, où il a vécu et travaillé.

C’est même là qu’il a écrit ses dernières paroles, et chanté son ultime chanson.

En 1995 paraît «Made in Heaven», nouvel album de Queen. Avec la voix, plus intense que jamais, de Freddie Mercury, mort du Sida le 24 novembre 1991. Les fans hésitent entre bonheur – un nouvel album de Queen, cela ne se refuse pas – et scepticisme: est-ce l’œuvre des quatre artistes, ou celle de charognards âpres au gain?

C’est indéniablement celle des artistes. Les musiciens, mais aussi, surtout, celle de Freddie Mercury lui-même, qui a enregistré les parties vocales des nouvelles chansons au cours de la dernière année de sa vie, à Montreux.

Car le nom de Queen est intimement lié à Montreux, en particulier à un lieu devenu mythique: le Mountain Studios, dans le ventre du casino.

They all came out to Montreux!

Le 4 décembre 1971, le casino de la petite ville lémanique partait en fumée lors d’un concert de Frank Zappa, événement à la notoriété devenue planétaire grâce au célébrissime «Smoke on the Water» de Deep Purple.

Quatre ans plus tard, un jeune ingénieur du son britannique, David Richards, s’installe à Montreux et prend les manettes du studio d’enregistrement flambant neuf qu’on installe dans le nouveau casino.

Ses premiers clients ne sont autres que les Rolling Stones, venus travailler à leur nouvel album, «Black and Blue». Ils seront les premiers d’une longue liste: David Bowie, Yes, Duran Duran, Chris Rea, Sting, Phil Collins, AC/DC, Brian Ferry, Status Quo, Led Zeppelin, Michael Jackson, Miles Davis, Ella Fitzgerald, B.B.King, Marvin Gaye, pour ne citer qu’eux, leur succéderont.

Et Queen, bien sûr. Queen qui, en 1978, vient y enregistrer l’album «Jazz» - un titre en forme de clin d’œil à Montreux. Queen qui s’enthousiasme pour le lieu au point d’acheter le studio deux ans plus tard. Freddie Mercury, réticent au début, s’attachera à la petite ville lémanique, dont il apprécie la tranquillité.

De son côté, David Richards deviendra l’ingénieur du son et le producteur attitré de Queen. Et c’est à Montreux qu’ils enregistreront notamment «The Miracle», «Innuendo» et le posthume «Made in Heaven».

Made in Heaven

Lors de l’enregistrement des pistes vocales de «Made in Heaven», au cours de l’année 1991, Freddy Mercury est déjà profondément atteint par la maladie.

«Nous avons mis plus de temps que d’habitude à enregistrer les parties vocales, car Freddie avait besoin de faire des pauses. Mais il voulait être aussi plus précis, plus exact, car il savait qu’il n’y aurait pas d’autres occasions pour lui. Ses derniers enregistrements devaient être parfaits», commente David Richards, dans une interview publiée par Rolling Stone (Allemagne) en 1995.

Freddie Mercury veut travailler jusqu’au bout, jusqu’à son dernier souffle, même s’il sait que les chansons qu’il enregistre seront publiées après sa mort. On imagine alors, pour lui, le poids des mots.

Si l’ultime chanson qu’il enregistrera est «Mother Love», dont les paroles sont signées par le guitariste Brian May, la dernière chanson que Freddie Mercury écrira, est «A Winter’s Tale», une contemplation à la fois nostalgique et apaisée de Montreux.

Le ciel, l’eau, les montagnes, les mouettes, des cris d’enfants… Un moment suspendu dans le temps qui se conclut ainsi: «Am I dreaming? Am I dreaming? Oooh - it's bliss» (Est-ce que je rêve? Est-ce que je rêve? C’est le bonheur).

Il faudra plusieurs années aux autres membres du groupe pour oser s’atteler à la finition des chansons, qui aboutiront à la publication de «Made in Heaven» en 1995. Sur la pochette: The «House Lake», une petite cabane, à Clarens, à côté de Montreux, où le chanteur venait chercher le calme et l’inspiration.

Une année plus tard, en 1996, une statue en bronze à son effigie, signée par l’artiste tchèque Irena Sedlecka, est inaugurée sur la Place du marché, face au lac Léman, en présence de nombreuses personnalités, dont Brian May, Roger Taylor, Monserrat Caballé, Maurice Béjart et Claude Nobs.

Epilogue

Aujourd’hui, le Mountain Studios s’est éteint, transformé en bar. Et David Richards cherche un nouveau coin à métamorphoser en temple de la musique.

Aujourd’hui, une association organise le tour des ‘hauts-lieux’ montreusiens liés à Freddie Mercury lors d’un ‘Memorial Day’ annuel.

Sur son site Internet, un hôtel fait sa publicité en récupérant le souvenir du chanteur: «Freddie Mercury was seduced by the charm of the Eden Au Lac... », dit la publicité.

Sur les quais, la statue de Freddie Mercury, corps arqué et poing dressé, continue de toiser l’horizon, avec pour compagnie les mouettes et les cygnes.

«It's Winter-fall
Red skies are gleaming,
Sea-gulls are flyin' over
Swans are floatin' by».

swissinfo, Bernard Léchot

Faits

Faroukh Bulsara, qui prendra le nom de Freddie Mercury est né en 1946 à Zanzibar.
Le groupe Queen était par ailleurs constitué de Brian May (guitares), John Deacon (basse), Roger Taylor (batterie).
Leur 1er album paraît en 1973.
A leur actif, des tubes planétaires comme «We are the champions», «We will rock you», «A Kind of Magic», «The show must go on».
«Live at the Bowl», enregistré en 1982, a été publié fin 2004.

Fin de l'infobox

En bref

- Queen a été pendant longtemps le propriétaire du «Mountain Studios», situé dans le casino de Montreux. Le groupe y a enregistré plusieurs albums.

- C’est là que Freddie Mercury, très atteint par la maladie, a enregistré les chansons de ce qui sera son testament musical: «Made in Heaven».

- Un «Memorial Day» annuel, en hommage à Freddie Mercury, a été mis sur pied à Montreux.

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×