Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'Italie importera moins d'électricité de Suisse

Le gestionnaire italien veut réduire les risques de panne.

(Keystone Archive)

Le gestionnaire du réseau électrique italien a confirmé samedi qu'il importera, à l'avenir, moins de courant de Suisse.

Cette mesure, qui devrait entrer en vigueur le 1er janvier prochain déjà, est une conséquence du black-out du 28 septembre en Italie.

Le gestionnaire GRTN avait déjà fait part de son intention de réduire les importations en provenance de Suisse. Dans un entretien avec l'agence italienne Adnkronos, son administrateur délégué Luca d'Agnese affirme que cette mesure entrera en vigueur le 1er janvier 2004.

Il estime que la réduction d'environ 1000 megawatts (MW), durant la nuit et les week-ends, des fournitures en provenance de Suisse contribuera à réduire les risques de nouvelles pannes.

Une mesure «temporaire»

Le responsable italien a précisé que cette mesure est «temporaire». «Mais tant que des interventions offrant un minimum de garanties ne seront pas réalisées, les importations depuis la Suisse resteront limitées», a-t-il encore averti.

Contacté par l'ats, le président du conseil d'administration du gestionnaire suisse ETRANS a confirmé que des discussions étaient en cours entre GRTN et des entreprises comme la Société d'électricité de Laufenbourg (EGL) ou Aar et Tessin SA d'électricité (Atel).

Ces négociations doivent déterminer le volume des flux d'électricité pour l'année prochaine, a indiqué Thomas Von Weissenfluh. ETRANS n'y étant pas associé, il n'était cependant pas en mesure de s'exprimer sur leur issue.

Si elle se vérifie, la baisse des importations italiennes se répercutera néanmoins sur les affaires des entreprises d'électricité en Suisse ainsi qu'en Allemagne.

Pour un système plus fiable

Thomas Von Weissenfluh a également confirmé les contacts qui sont en cours entre GRTN et ETRANS en vue de l'adoption de mesures susceptibles de rendre le système plus fiable.

Les discussions ont commencé début novembre et devraient conduire rapidement à de nouvelles dispositions.

Dans son rapport publié le 25 novembre, l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) avait admis que la cause directe de la panne se trouvait bien en Suisse, soit l'interruption de la ligne du Lukmanier provoquée par la chute d'un arbre.

Mais pour l'OFEN, le black-out s'explique avant tout par la surcharge du réseau suisse par des flux étrangers excessifs.

Fin octobre, un rapport de l'Union pour la coordination du transport de l'électricité en Europe (UCTE) avait relevé pour sa part que les mesures compensatoires demandées par ETRANS à GRTN n'avaient pas été suffisantes après la coupure sur la ligne du Lukmanier.

swissinfo avec les agences

Faits

Conséquence directe black-out du 28 septembre, l’Italie importera moins d’électricité de Suisse dès le 1 janvier 2004.
Dans son rapport de conclusion de l’enquête suisse sur cette panne électrique, l’Office fédéral de l’énergie avait conclu que la celle-ci avait pour origine une coupure sur la ligne à haute tension du Lukmanier.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.