L'UBS victime de la morosité des marchés

swissinfo.ch

Le bénéfice net de l'UBS a chuté de 56% au 3e trimestre par rapport à l'exercice précédent. Des résultats compréhensibles, selon les analystes.

Ce contenu a été publié le 13 novembre 2001 - 14:31

Par rapport au trimestre précédent, le recul du résultat net après impôts s'établie à 35%. Avant amortissement du goodwill, le bénéfice s'inscrit à 1,227 milliard, chutant de 29% par rapport au 2e trimestre et de 44% par rapport à la même période de 2000.

Sur neuf mois, le bénéfice net après impôts s'inscrit à 3,867 milliards de francs, contre 6,343 milliards un an auparavant. Corrigé des facteurs financiers et avant goodwill, le résultat se monte à 4,860 milliards, contre 6,899 milliards durant les six premiers mois de l'an 2000.

«Compte tenu de l'évolution de la conjoncture et des marchés boursiers, ces résultats ne sont pas si mauvais», commente Jérôme Schupp, analyste à la Banque Syz & Co.

Et cela même si la performance se situe quelque peu en deçà des attentes, estime pour sa part Thomas Bender de la Banque Edouard Constant.

Pas de réductions d'effectifs

Responsable de la diminution de près de moitié du bénéfice au 2e trimestre, UBS Capital s'est reprise, sans toutefois parvenir à s'extraire des chiffres rouges.

L'unité spécialisée dans les investissements dans des sociétés non cotées «private equity» a pour sa part essuyé une perte avant impôts de 112 millions, contre 351 millions au 2e trimestre.

Au niveau des perspectives, l'UBS reste prudente. A court terme, la détérioration de la situation économique et ses effets sur les marchés continueront à peser sur les résultats.

Il reste que, pour l'heure, l'établissement n'envisage pas de procéder à des réductions d'effectifs. L'UBS préfère réviser les primes de résultats.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article