Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La «Der» contre le Nigéria

moment de détente à l'entraînement, Christoph Spycher plonge sur la balle sous le regard de Philipp Degen, Gelson Fernandes et Johan Djourou.

(Keystone)

Pour sa dernière rencontre de l'année, l'équipe de Suisse de football – privée de plusieurs titulaires - affronte le Nigéria mardi à Zurich.

Réunis depuis lundi dernier dans son quartier général de Feusisberg, les joueurs de l'entraîneur Köbi Kuhn ont vécu une semaine de préparation quelque peu chaotique.

«Cela fait partie de la vie d'un groupe d'avoir des blessés et des malades et nous sommes assez professionnels pour gérer cela», relativise tout de même le jeune milieu de terrain Gelson Fernandes.

Tout auréolé de sa première titularisation en première ligue anglaise avec Manchester City (0-0 contre Porsmouth), l'ancien joueur du FC Sion se veut rassurant.

«C'était important pour moi d'être titularisé d'entrée de match dans mon club. C'est la récompense du très gros travail que j'ai fourni jusqu'ici. Mais cela ne change en rien mon statut au sein de l'équipe de Suisse. Je suis là pour apporter le maximum en sélection nationale et pour permettre à l'équipe de s'imposer.»

Reste que les blessures du capitaine Alexander Frei, de Marco Streller et de Johann Vonlanthen risquent de peser lourd mardi soir. Blaise NKufo reste ainsi le seul véritable attaquant titulaire valide.

Finir sur une bonne note

On l'aura compris, cette dernière rencontre de l'année, sur sol suisse, n'est pas gagnée d'avance. Ce d'autant que la sélection du Nigéria n'est pas la première équipe venue.

«Si j'avais voulu être plus tranquille, j'aurais conclu pour le dernier match de l'année une rencontre contre Andorre ou Saint-Marin... », a d'ailleurs plaisanté à plusieurs reprises le coach national Köbi Kuhn dont la succession devrait être décidée au printemps prochain.

«C'est important de finir sur une bonne note. Nous nous devons de nous rassurer ainsi que les supporters; surtout après le match plutôt moyen que nous avons réalisé contre les USA. Même si les conditions de préparation ne sont pas optimales, nous avons les moyens de faire quelque chose», relève pour sa part Johan Djourou.

Le Nigéria

«Le Nigéria est une équipe africaine qui a beaucoup de talent. Personne n'a oublié ses excellentes prestations lors des Coupes du monde de 1994 et 1998. Les joueurs sont très forts, athlétiquement et techniquement, et la plupart d'entre eux évoluent d'ailleurs comme moi dans un club anglais. La tâche s'annonce difficile mais nous avons les moyens de faire quelque chose de bien face à eux», ajoute le défenseur de Birmingham City.

Vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) en 1980 et en 1994, le Nigéria avait atteint le stade des huitièmes de finale lors des Coupes du monde de 1994 et 1998 (victoires notamment contre l'Espagne et la Bulgarie) mais n'avait pas passé le premier tour en 2002.

Pour le match de mardi contre la Suisse, le sélectionneur allemand des Super Eagles, Berti Vogt, a retenu deux joueurs de la Super League suisse, soit Onjekachi Okonkwo (Zurich) et Obinna Nwaneri (Sion).

A noter qu'après cette rencontre, l'entraîneur de l'équipe de Suisse réduira le nombre de joueurs susceptibles d'être sélectionnés pour l'Euro 2008 de 40 à 27 ou 28.

«Il s'agira d'une présélection naturelle, explique-t-il. Nous avons élargi le cadre également dans l'optique du tour préliminaire de la Coupe du monde 2010 qui débutera deux mois seulement après l'EURO. Cette liste nous a permis de visionner et d'encadrer des joueurs qui tiendront très certainement un rôle dans les prochaines campagnes», conclut-il

Cette rencontre revêt également une importance toute particulière dans la lutte à distance que se livrent Fabio Coltorti, Pascal Zuberbühler et Diego Benaglio pour la place de gardien titulaire. Mardi, c'est le dernier nommé qui défendra les buts de l'équipe de Suisse.

swissinfo, Mathias Froidevaux

En bref

Cette rencontre de préparation face au Nigéria est la dixième et dernière de l'année 2007 pour l'équipe de Köbi Kuhn.

Durant cette année, les Suisses ont joué contre l'Allemagne (défaite 3-1), la Jamaïque (victoire 2-0), la Colombie (défaite 3-1), l'Argentine (1-1), les Pays-Bas (victoire 2-1), le Chili (victoire 2-1), le Japon (défaite 3-4), l'Autriche (victoire 3-1) et les Etats-Unis (défaite 0-1).

L'an prochain, la Suisse doit encore disputer quatre rencontres avant l'Eurofoot: contre l'Allemagne (26 mars 2008), face à l'Angleterre à Wembley au mois de février, en mai contre le Lichtenstein à Saint-Gall et un quatrième à Lugano contre un adversaire encore inconnu.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.