Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La 5e Suisse inaugure le vote électronique

Lors de la votation fédérale du week-end dernier, les Suisses de l'étranger enregistrés à Neuchâtel ont pu voter par Internet pour la première fois, dans le cadre d'un essai pilote.

A l'occasion de cette votation du 1er juin, des essais pilote de e-voting ont été organisés dans les cantons de Zurich et de Neuchâtel.

Dans ce dernier canton, les Suissesses et les Suisses de l'étranger ont été associés à ce test.

«Cette première est un grand pas en avant dans le développement du vote électronique et nous le saluons», s'exclame Rudolf Wyder, directeur de l'Organisation des Suisses de l'étranger (OSE).

Cette dernière milite depuis des années en faveur de l'introduction rapide de cette nouvelle possibilité qui devrait permettre à la Cinquième Suisse d'accroître considérablement son poids dans les grandes décisions politiques du pays.

On sait en effet qu'environ 80% des Suisses enregistrés sur les registres électoraux ont accès à Internet.

Un succès

Les deux tests du week-end dernier ont parfaitement réussi à Zurich comme à Neuchâtel, selon la Chancellerie fédérale.

Dans le canton alémanique, le système de vote électronique était utilisé pour la quatrième fois en votation fédérale. Ce sont très exactement 17'777 citoyens qui ont ainsi eu la possibilité de voter, que ce soit par correspondance ou via le web.

Alors que la participation cantonale s'est élevée à 47%, 1209 personnes au total ont choisi le vote électronique. Soit 6,8% des ayants droit.

Dans le canton de Neuchâtel, sur quelque 8000 citoyens qui avaient pour la septième fois la possibilité d'utiliser le e-voting, 1593 (33%) l'ont fait, et parmi eux 155 résidants à l'étranger.

La 5e Suisse vote plus nettement

Quant à la manière dont votent par correspondance nos compatriotes de l'étranger, on ne la connaît que dans les quelques cantons où ils sont recensés séparément: Lucerne, Vaud, Genève, Bâle-Ville et Appenzell Rhodes-Intérieures.

«Pour ce qui est des deux initiatives fédérales en votation, nous avons pu établir que les Suisses de l'étranger ont voté comme ceux de Suisse, mais ils ont rejeté les textes de manière encore plus nette», analyse Rudolf Wyder.

Dans le canton de Lucerne par exemple, l'initiative sur les naturalisations par le peuple a été rejetée à 55,7% des voix par les citoyens habitant en Suisse et à 77,2% des voix par ceux de l'étranger.

«Quant à l'initiative dite 'muselière', la différence entre les suffrages de l'extérieur et ceux de l'intérieur a été encore plus grande», poursuit le directeur de l'OSE.

Alors qu'en moyenne cantonale ils ont été 51,7% à refuser le texte, ils étaient 75% en moyenne chez les Suisses de l'étranger.

Dans le canton de Genève, la différence entre les deux groupes est quasiment nulle. «C'est dans ce canton que l'on compte le plus de Suisses de l'étranger inscrits, mais beaucoup vivent en France voisine et travaillent à Genève», explique Rudolf Wyder.

swissinfo, Susanne Schanda
(Traduction de l'allemand: Isabelle Eichenberger)

e-voting

Le Conseil fédéral a présenté en février 2002 sa stratégie de e-government.

Le vote électronique est depuis des années l'une des principales revendications de l'OSE.

En 2008 s'est tenu le premier essai pilote pour la 5e Suisse.

Dans le canton de Neuchâtel, les Suisses de l'étranger enregistrés sur le «guichet unique» et ceux vivant dans un des pays de l'UE ou soumis à l'Accord de Wassenaar ont pu participer.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×