Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Banque cantonale de Genève veut rattraper l'accord global

Bien que non auditée par le Comité Volcker, la Banque cantonale de Genève (BCGe) figure sur la liste des établissements ayant accepté les dernières exigences du juge Korman. Un cas particulier, que tranchera le juge new-yorkais.

«C'est un cas particulier», a expliqué lundi à l'ats James Nason, responsable de la communication internationale de l'Association suisse des banquiers (ASB). Il a confirmé que la BCGe a été ajoutée à la liste des 41 banques auditées qui ont accepté les dernières exigences du juge Korman.

De son côté, la Banque cantonale de Genève a indiqué qu'elle était prête à publier, le cas échéant archiver dans une banque de données centralisée, les comptes qu'elle détient et qui pourraient avoir un lien avec des victimes de l'Holocauste. Toutes les banques auditées ont également accepté cette demande du juge.

Le juge Korman avait estimé dans son mémorandum qu'un établissement qui veut bénéficier de la protection de l'accord global contre d'éventuelles nouvelles plaintes doit agir de «bonne foi». Cela signifie notamment qu'il ne doit pas refuser de fournir aux plaignants les informations dont ils ont besoin.

Dans son rapport rendu public en décembre 1999, le Comité Volker avait indiqué la BCGe n'avait «accepté aucun audit au-delà de l'enquête pilote et de la vérification d'une seconde phase préparatoire». L'établissement genevois avait réfuté ces accusations.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×