Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sur les trente valeurs vedettes à la Bourse suisse vendredi, 26 ont gagné du terrain et trois en ont perdu, alors que le principal poids lourd de l'indice, Nestlé, a clôturé à l'équilibre (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a bouclé la semaine sur une note positive. Au terme d'une séance hésitante et au lendemain d'une baisse qui avait entraîné le Swiss Market Index (SMI) à proximité des 8800 points, le SMI a bouclé la séance sur une hausse de 0,39% à 8845,85 points.

L'évolution du SMI en comparaison hebdomadaire reste cependant négative (-2,2%) Vendredi, le Swiss Leader Index (SLI) a engrangé 0,60% à 1402,82 points et l'indice élargi Swiss Performance Index (SPI) 0,41% à 10'096,02 points.

La déconvenue électorale subie par la Première ministre britannique Theresa May ne semble pas avoir pesé outre mesure sur les marchés, à l'exception de celui des devises.

La livre britannique a baissé dès l'annonce des projections à la clôture des bureaux de vote jeudi soir, puis a continué de se déprécier dans la matinée en Europe, avant de relever un peu la tête.

Wall Street a de son côté ouvert en hausse.

Bonne journée pour Kühne+Nagel

En Suisse, sur les trente valeurs vedettes, 26 ont gagné du terrain et trois en ont perdu, alors que Nestlé, a clôturé à l'équilibre.

Clariant (+2,0%) a terminé en tête de classement, après avoir vu Baader Helvea confirmer sa recommandation d'achat (buy) dans une étude sur la branche de la chimie. Lonza (+2,0%), également recommandée à l'achat, et la porteur Sika (+0,6%), à "hold", ont fait l'objet de relèvement d'objectifs de cours. Le courtier genevois prévient toutefois que la dynamique d'acquisition a désormais atteint son zénith.

Après avoir caracolé en tête pendant une bonne partie de la séance, atteignant un plus haut historique, Kühne+Nagel doit se contenter d'une avancée de 1,6%. Kepler Cheuvreux a relevé la recommandation pour Kühne+Nagel à "buy" de "hold" et fortement augmenté l'objectif de cours.

Son concurrent Panalpina (+1,2%) a vu sa recommandation d'achat confirmée et figure désormais sur la liste des favoris Mid-Cap européens de la banque.

Parmi les valeurs ayant affichant une avancée supérieure à 1% on trouve également la porteur Swatch (+1,1%), passablement malmenée ces derniers temps, ainsi que Dufry (+1,3%), Sonova (+1,2%) et LafargeHolcim (+1,2%).

Vifor lanterne rouge

Les bancaires Credit Suisse (+1,7%) et UBS (+1,0%) se sont nettement reprises en fin de séance. Dans l'après-midi, la chambre des représentants aux Etats-Unis a annoncé son intention de remplacer la loi Dodd-Frank par une nouvelle réglementation. Le projet risque cependant de ne pas passer la rampe au Sénat, où les démocrates seront en position de le bloquer.

Les poids lourds pharmaceutiques n'ont pas vraiment profité de la dynamique positive du marché, Novartis engrangeant 0,4% alors que Roche (+0,1%) s'est à peine maintenu au-dessus de la ligne de flottaison.

Novartis a revendiqué jeudi soir des résultats très prometteurs avec son médicament-candidat AMG 334 (erenumab) pour la prévention de la migraine. Le "bon" Roche boucle la semaine sur un recul de 6,5%, suite à la déconvenue qui a suivi les données d'études publiées dans le cadre du congrès Asco.

La lanterne rouge échoit à Vifor (-1,7%). Le laboratoire bernois a octroyé les droits de commercialisation du médicament Avacopan au Japon à l'entreprise nippone Kissei.

Poussée de Cicor

Nestlé, qui compte pour près d'un quart de la capitalisation du SMI, a terminé sur une note parfaitement neutre.

L'annonce par l'Oréal de négociations exclusives avec le groupe brésilien Natura Cosméticos, qui a soumis une "offre irrévocable" de 1 milliard d'euros (1,1 milliard de francs) pour acquérir sa marque britannique The Body Shop, en vue de créer un géant mondial de la cosmétique verte, pourrait mettre du baume au coeur des investisseurs. Le géant veveysan détient une participation importante dans l'entreprise française.

Sur le marché élargi, la reprise de Lifewatch (+2,1%) par l'américain BioTelemetry semble être en bonne voie. A l'échéance du délai de l'offre publique d'achat, le repreneur a annoncé détenir 82% des parts de sa cible, selon un communiqué diffusé dans la matinée.

A noter également la poussée de Cicor (+6,2%), Schlatter (+4,7%) et Ams (+2,9%), et à l'autre extrémité du tableau le recul de Von Roll (-4,7%), Starrag (-4,1%) et Mobilezone (-3,1%).

ATS