Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le SMI a cédé 0,70%, clôturant à 8938,37 points (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a enregistré jeudi des pertes marquées, clôturant toutefois assez loin des planchers journaliers. Les impulsions en provenance des Etats-Unis ont fait passer le Swiss Market Index (SMI) par tous les états d'âme.

Les incertitudes autour du président Donald Trump ont entraîné l'indice-vedette sous les 8900 points, alors que les données conjoncturelles lui ont permis de rattraper son retard en fin de séance.

Les craintes suscitées par la multiplication des affaires autour de M. Trump dominent - et plombent - le marché. Alors que certains élus appellent à la destitution du locataire de la Maison Blanche, les investisseurs commencent à douter de la capacité du président à mener ses réformes économiques, baptisées "Trumponomics". En cas d'échec, le marché des actions pourrait dévisser sérieusement.

La macro-économie américaine a permis toutefois de contre-balancer ces craintes. Une amélioration inattendue a été constatée sur le marché du travail, avec un repli des inscriptions hebdomadaires au chômage. L'activité dans la région de Philadelphie a progressé, au même titre que l'indice composite des principaux indicateurs aux Etats-Unis.

Novartis dans le rouge

En Suisse, le SMI a perdu 0,70% à 8938,37 points, avec un plus bas de 8897,40 points. Le Swiss Leader Index (SLI) a baissé de 0,51% à 1405,43 points. Le Swiss Performance Index (SPI) s'est étiolé de 0,71% à 10'136,94 points. Parmi les trente valeurs vedettes, 20 ont clôturé dans le rouge et dix dans le vert.

Les cycliques, les financières et les poids lourds pharmaceutiques ont particulièrement subi le désamour des investisseurs.

Dans cette dernière catégorie, Roche (-1,5%) et Novartis (-0,8%) ont pesé sur l'indice de référence. Novartis a annoncé dans l'après-midi son intention de biffer ou de délocaliser jusqu'à 500 postes de travail dans la région de Bâle. En contrepartie, quelque 350 emplois devraient être créés en Suisse.

Roche a publié des données encourageantes avec un médicament expérimental dans le traitement du cancer colorectal métastatique. Avant le congrès oncologique ASCO, UBS a placé la recommandation et l'objectif de cours pour le bon de jouissance Roche en révision. Sur la base des premiers extraits publiés par le groupe bâlois, l'analyste ne prévoit pas de vague d'enthousiasme.

Vifor Pharma (-1,3%) figurait parmi les derniers, avec un recul de 1,4%. Nestlé (-0,8%) a terminé également à un niveau inférieur au marché.

Credit Suisse en repli

Les grandes banques, Credit Suisse (-0,9%) et UBS (-0,8%), ont limité les dégâts en fin de séance. Les actionnaires de Credit Suisse ont accepté à une écrasante majorité l'augmentation de capital de 4 milliards de francs destinée principalement à étoffer les fonds propres.

Les cycliques comme Dufry (-2,1%), bon dernier, y ont laissé quelques plumes. Dans ce contexte morose, Aryzta (-1,3%) est retombé dans ses travers. Le boulanger industriel figure parmi les valeurs ayant perdu le plus depuis le début de l'année.

Julius Baer (+0,2%) s'est classé parmi les rares rescapés. Selon l'agence de presse Reuters, le gestionnaire zurichois serait en négociation pour la reprise d'une participation minoritaire dans le prestataire financier argentin TPCG.

Richemont (+1,1%) signe la meilleure performance de la journée, au nez et à la barbe de son rival Swatch (-0,5%). Le bon Schindler et Givaudan (+0,7% tous deux) ou encore la porteur Sika (+0,5%) sont également du bon côté de la barrière.

Bond pour Züblin

Sur le marché élargi, la société immobilière Züblin (+8,4%) a enregistré l'une des progressions les plus fortes du jour après la publication de ses résultats annuels. Aevis a dévissé de 2,3%. Le groupe veut racheter la clinique privée biennoise des Tilleuls.

Coltene (-5,9%), LLB (-5,2%), Bossard (-4,6%) et Wisekey (-4,4%) ont accusé les plus lourdes pertes. A l'autre bout du classement se trouvaient Von Roll (+15,9%), Perrot Duval (+8,6%) et Valartis (+4,8%).

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS