Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sur l'ensemble de la semaine raccourcie, le SMI a perdu 0,1% (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé dans le rouge jeudi, les investisseurs optant pour la prudence à la veille de la trêve pascale. L'indice vedette Swiss Market Index (SMI) a perdu 0,40%, clôturant à 8629,02 points.

Sur l'ensemble de la semaine raccourcie, il a perdu 0,1%. Le SLI a fini en recul de 0,41% à 1374,80 points et le SPI de 0,30% à 9705,97 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 22 ont reculé, 7 ont avancé et Schindler a fini stable.

A New York, Wall Street cédait un peu de terrain en début de séance, négligeant largement une actualité économique plutôt engageante pour rester fixée sur les incertitudes politiques aux Etats-Unis comme à l'international. "La Bourse (...) continue à se replier sur elle-même sur la base d'une incertitude qui a des racines politiques", a écrit Patrick O'Hare, de Briefing.

Trump sème le doute

Jeudi, c'était une interview du président Donald Trump, publiée la veille en fin d'échanges par le Wall Street Journal, qui dominait les conversations. Le chef d'Etat y a réitéré ses inquiétudes sur la force du dollar, mais il a aussi renoncé à accuser la Chine de manipuler sa monnaie.

"(Ses) récents retournements de veste concernant plusieurs sujets laissent planer des doutes quant à l'application" d'une réforme fiscale dont la promesse a considérablement soutenu Wall Street depuis l'élection de M. Trump fin 2016, ont commenté les experts de Mirabaud Securities.

Ce contexte écrasait largement "une série plutôt favorable d'actualités" sur le plan économique, a remarqué M. O'Hare, citant de bons indicateurs sur le commerce chinois, ainsi qu'un petit recul des prix à la production en mars aux Etats-Unis dans un contexte de reprise de l'inflation.

Il jugeait aussi favorables dans l'ensemble les résultats trimestriels de plusieurs grandes banques américaines, qui sont parmi les premiers groupes majeurs à publier leurs chiffres sur le début 2017.

Bancaires en repli

En Suisse, UBS a cédé 0,6%, Credit Suisse 0,9% et Julius Baer 0,8%. Barclays a relevé l'objectif de cours de LafargeHolcim (-1,3%) tout en restant à "equal weight". Le géant bancaire britannique loue la volée de chiffres trimestriels publiée par le cimentier, mais maintient sa recommandation neutre.

Swiss Re (-0,4%) estime son exposition à la tempête tropicale Debbie, intervenue à fin mars en Australie, à 350 millions de dollars. Zurich Insurance (-0,3%) a finalisé la reprise du spécialiste australien de l'assurance voyages Cover-More. Swiss Life a perdu 0,6% et Bâloise 0,1%.

Lanterne rouge, l'action Sika (-1,5% ou 95 francs) était traitée hors dividende de 102 francs.

L'assemblée générale d'ABB (-0,5%) a accepté toutes les propositions du conseil d'administration. Jefferies a réduit l'objectif de cours et abaissé ses estimations de bénéfice. La réorganisation du groupe en quatre divisions ne convainc pas la banque d'investissement américaine.

Les poids lourds Novartis (-0,4%), Roche (-0,4%) et Nestlé (-0,3%) ont plus ou moins suivi le marché.

Syngenta multiplie les annonces

Syngenta (+0,3%) reste sur le devant de la scène, après la multiplication des annonces liées à la reprise par ChemChina. En matinée, le géant chinois a prolongé une septième et dernière fois le délai de l'offre de rachat de l'agrochimiste bâlois. La veille, le groupe rhénan revendiquait le feu vert des autorités chinoises à cette mégatransaction qui devrait être finalisée d'ici la fin du trimestre en cours.

Les gagnants sont Dufry (+0,8%), Sonova (+0,4%), Kühne+Nagel (+0,3%), Clariant (+0,2%) et Swatch et SGS (chacun +0,1%)

Sur le marché élargi, Barry Callebaut (+2%) a encore retenu l'attention, au lendemain de la publication de chiffres semestriels convaincants. Société Générale et Berenberg ont renouvelé leur recommandation neutre pour le négociant en cacao. Kepler Cheuvreux conseille toujours l'achat du titre.

Le groupe industriel Tornos (+10,7%) a pour sa part annoncé une reprise de la demande lors de son assemblée générale, et la société de participations Nebag (+0,5%) une amélioration de ses bénéfices pour l'exercice 2016.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS