Toute l'actu en bref

La Bourse suisse a cédé du terrain pour la première séance de la semaine (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a démarré la semaine dans le rouge. Lundi à la clôture, l'indice vedette SMI lâchait 0,43% à 8807,85 points.

En l'absence d'informations en provenance des entreprises les investisseurs ont mis l'accent sur les informations conjoncturelles et géopolitiques. Le SLI a cédé 0,58% à 1394,63 points et l'indice élargi SPI 0,66% à 10'029,78 points. Sur les trente valeurs vedettes, 27 ont reculé et trois ont avancé.

A New York, Wall Street a ouvert la séance dans le rouge, les principales valeurs technologiques poursuivant la chute de vendredi. On assiste à une poursuite de la rotation hors du secteur technologique", ont mis en avant les courtiers de Charles Schwab dans une note.

"Les opérateurs de marchés vont regarder si les autres secteurs peuvent continuer à progresser au détriment du secteur technologique ou si cette mauvaise performance renverse l'humeur des marchés et déclenche un mouvement de baisse plus large", a estimé Patrick O'Hare de Briefing dans une note.

Dans l'attente de la Fed

En l'absence d'indicateur économique majeur, les investisseurs ont avaient déjà les yeux rivés vers les deux jours de réunion du comité monétaire de la Fed (FOMC) mardi et mercredi. Une hausse des taux de la Fed à cette occasion est très largement anticipée.

"La part de mystère pour le marché pour l'instant tourne autour des prévisions (économiques et de hausses de taux) et du ton que va adopter (la présidente de la Fed) Janet Yellen au cours de sa conférence de presse", a résumé Patrick O'Hare.

Roche (+0,7%) a décroché une homologation en Suisse pour son nouvel anticancéreux Tecentriq (atezolizumab), en seconde ligne de traitement contre une forme particulière de cancer du poumon. Credit Suisse a biffé le titre de sa liste de préférence, mais conserve sa recommandation d'achat. Les autres poids lourds Novartis et Nestlé ont reculé de respectivement 0,9% et 0,5%.

Lonza lanterne rouge

Les autres gagnants sont Swiss Re (+0,9%) et Aryzta (+0,6%), sans information particulière. Aux bancaires, UBS a perdu 0,1%, Credit Suisse 0,9% et Julius Baer a cédé 1%. Partners Group (-1,5%) a annoncé une volée de remaniements au sein de sa direction générale.

La lanterne rouge est finalement revenue à Lonza (-2,9%), précédant Dufry (-2,5%) et Schindler (-1,6%). ABB, Clariant et SGS ont tous perdu plus de 1%.

ATS

 Toute l'actu en bref