Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La cause de l'accident fatal reste un mystère

Après avoir quitté la route, le car a dégringolé sur 250 mètres.

(Keystone)

Les enquêteurs espèrent pouvoir commencer à interroger les rescapés de l’accident de car qui a fait 12 morts et 15 blessés dimanche en Valais.

Problème technique, erreur humaine? Pour en savoir plus, la police a commencé à auditionner les rescapés du plus grave accident survenu en Suisse en plus de 25 ans.

Le bilan s'établit à 12 morts et 15 blessés, dont 4 dans un état grave, sans que leurs jours soient en danger, indique la police valaisanne. Parmi les victimes figurent 5 hommes - dont un des 2 chauffeurs -, 6 femmes et un adolescent de 15 ans.

L'accident s'est produit vers 9 h 50 entre les communes valaisannes d’Orsières et de Liddes, dans le sens de la montée du col du Grand Saint-Bernard, a expliqué le porte-parole de la police cantonale valaisanne, Jean-Marie Bornet.

Ce car d’une compagnie privée bernoise (Marti) transportait 27 personnes qui se rendaient à Savonna (en Italie) où ils devaient embarquer pour une croisière.

Causes inconnues

Le véhicule s'est déporté vers la droite dans un virage et a heurté la glissière de sécurité, qui a cédé. Il a fait plusieurs tonneaux le long d'une pente de 60 mètres avant de tomber en contrebas d'un ravin d'une centaine de mètres et de s'immobiliser près du lit de la rivière la Dranse.

Quatorze passagers ont été éjectés avant que le bus ne plonge dans le vide. Blessés, ils ont été hospitalisés à Sion et à Martigny (vallée du Rhône). Les autres se sont écrasés avec le bus au fond du ravin et ont été tués sur le coup, à l'exception d'un miraculé. Les corps ont été entreposés au centre funéraire de la Platta à Sion.

Les causes de l'accident ne sont pas connues. Bien que l’hiver ait refait son apparition en Suisse dans la nuit de samedi à dimanche, la route n'était pas enneigée au moment de l'accident.

Audition des rescapés

Le juge d'instruction pénale Dominique Lovay a lancé un appel à témoins. Il a déclaré à la Radio romande qu'il dirige son enquête dans trois directions: le véhicule, le chauffeur ou une cause extérieure.

Une expertise technique du car a été ordonnée. Selon Heinrich Marti - patron du voyagiste -, le bus avait été mis en service en juillet 2004 et avait à peine 50'000 kilomètres au compteur.

La police valaisanne précise qu'un expert se rendra sur les lieux de l'accident dans la journée afin de prendre les premières mesures, puis l'autobus sera dépanné. Vu la configuration du terrain et le poids du véhicule, Il sera vraisemblablement découpé sur place puis extrait au moyen d'un hélicoptère.

En outre la police a commencé à auditionner les passagers afin de déterminer les circonstances de ce drame.

Conditions hivernales

Les opérations de secours ont été rendues très difficiles par la neige et la configuration du terrain. Les quelque 160 secouristes - guides, médecins et gardes-frontières - ont même été contraints de s'encorder pour atteindre le véhicule.

Un hélicoptère d’Air Glacier, également engagé pour évacuer les blessés sur les hôpitaux de la Vallée du Rhône, a été cloué au sol plusieurs heures durant en raison des conditions hivernales.

En fin de journée dimanche, tous les corps des victimes avaient été transportés à Sion pour être formellement identifiés. Rapidement, les familles des personnes décédées et certains secouristes et intervenants choqués par le drame ont été priss en charge par des psychologues, a indiqué la police.

Informé de l'accident alors qu’il est actuellement en déplacement au Japon, le président de la Confédération a adressé ses condoléances aux familles des victimes et exprimé ses voeux de prompt rétablissement aux blessés. Samuel Schmid remercie également les secouristes pour leur intervention difficile.

swissinfo et les agences

Faits

La police valaisanne a ouvert une hotline au numéro 0800 112 117.
Et le transporteur Marti la sienne au numéro 044 655 12 12.
Les causes restant inconnues, la police a lancé un appel à témoins.

Fin de l'infobox

En bref

- L’autobus de l’entreprise Ernst Marti était parti de Kallnach, dans le canton de Berne, pour rejoindre Savona, en Italie.

- Il avait embarqué des passagers dans la région de Berne, à Lausanne et à Martigny.

- 24 passagers, deux chauffeurs et une hôtesse avaient pris place dans le véhicule.

- Douze d’entre eux sont décédés et quinze ont été blessés. Quatre se trouvent dans un état grave.

- Il s'agit de l'accident de car le plus grave depuis 1982 en Suisse. Un car allemand avait alors été heurté par un train dans le canton de Zurich, faisant 39 morts.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.