La Chine lance la construction du "plus haut barrage du monde"

La Chine a lancé le chantier d'un barrage de 314 mètres de haut, une taille record selon la presse locale. Le pays, assoiffé d'énergie, est devenu coutumier des ouvrages hydroélectriques pharaoniques.

Le barrage de Shuangjiankou, sur un affluent du fleuve Yangtsé dans le sud-ouest du pays, sera terminé en 2022, a assuré mardi sur son site internet le ministère chinois de l'environnement. L'ouvrage, d'un budget de 36 milliards de yuans (5,5 milliards de francs suisses), dépassera de quelques mètres le plus haut barrage actuel, le Jinping-1 (305 m), situé également en Chine.

Pékin mène depuis plusieurs décennies un ambitieux programme d'édification de barrages, renforcé par l'objectif officiel d'atteindre 20% d'énergies renouvelables à l'horizon 2030. La Chine compte notamment le plus important barrage du monde, celui des Trois Gorges, qui a battu en 2014 le record planétaire de production d'hydroélectricité.

Plus largement, le pays a hérissé ses cours d'eau de barrages, au prix du déplacement de millions de personnes. Ces chantiers sont poursuivis malgré les appels répétés des défenseurs de l'environnement, qui constatent de graves répercussions sur les écosystèmes et un déclin de la faune et de la flore aquatiques.

La Chine compte environ 85'000 centrales hydroélectriques.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article