Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La cinquantième BEA de Berne

(swissinfo.ch)

La 50ème BEA/Cheval a ouvert ses portes, vendredi à Berne, en présence du conseiller fédéral Samuel Schmid. C'est l'une des plus importantes foires de Suisse. Mais, en raison de l'épizootie de la fièvre aphteuse, cette édition se déroule sans bovins ni ovins.

Dans son allocution, Samuel Schmid a souligné que l'agriculture suisse traversait une période difficile avec la maladie de la vache folle et la fièvre aphteuse. Il a rappelé que le Conseil fédéral a pris toutes les mesures pour éviter que l'épizootie de la fièvre aphteuse ne frappe la Suisse.

Le ministre de la défense a aussi demandé aux amis des cheveux de faire preuve de compréhension à l'égard de la réforme Armée XXI qui prévoit la suppression des troupes du train. Une fronde s'est en effet élevée contre la suppression d'animaux au service des militaires.

Quelque 800 invités ont participé à la cérémonie d'ouverture de cette exposition de printemps consacrée à l'artisanat, au commerce, à l'agriculture et à l'industrie. Jusqu'au 29 avril, plus de 1000 exposants présenteront leurs produits.

Les chevaux demeurent encore cette année la grande attraction, grâce à la comédie musicale «Le Prince». A cela s'ajoute l'expo «Cheval» qui propose notamment un grand spectacle de races destiné aux experts comme au public.

Malgré la menace de la fièvre aphteuse, les visiteurs pourront observer chaque jour quelque 500 animaux, des chiens aux oiseaux en passant par des chats et des autruches, a indiqué le directeur de la BEA Karl Bürki.

La BEA entend d'ailleurs mettre à profit cette 50e édition pour susciter le dialogue entre le monde agricole et les consommateurs. L'Office vétérinaire fédéral disposera d'un stand, pour informer le public sur la fièvre aphteuse.

swissinfo avec les agences

×