Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Comco autorise Diax et Sunrise à unir leurs destinées

Sunrise et diax fusionnent sous l'égide de Teledanmark.

(Keystone)

Rien ne s'oppose à la fusion des opérateurs téléphoniques Diax et Sunrise. La Commission de la concurrence (Comco) a annoncé mardi qu´elle avait donné son feu vert.

Suite à un examen approfondi, la Comco a établi que cette fusion n'est pas à même de créer une position dominante sur le marché des télécommunications.

Annoncée le 13 novembre dernier, la fusion entre Sunrise et Diax se fera sous l'égide de l'opérateur TeleDanmark. TeleDanmark a racheté la participation de British Telecom dans le capital de Sunrise pour désormais en détenir 89 pour cent. Il a aussi acquis 70 pour cent du capital de Diax.

L'opérateur danois, qui détiendra 78,5 pour cent de la nouvelle société, va débourser 3,4 milliards de francs pour réaliser la fusion des deux opérateurs.

La Comco observe que c'est uniquement sur le marché de l'internet que l'on assiste à des additions significatives de parts de marché. Cependant, ce marché est caractérisé par une évolution très dynamique.

Dans le domaine de la téléphonie fixe, plus de 200 entreprises sont déjà actives sur le marché. D'autres entreprises ont à tout moment la possibilité d'offrir des services sur le réseau fixe dans toute la Suisse en concluant des contrats d'interconnexion avec Swisscom.

Etant donné que Sunrise n'est pas actif en tant qu'exploitant d'un réseau dans le domaine de la téléphonie mobile, la fusion n'entraîne pas d'additions de parts de marché. Les positions de Diax et celle de Sunrise sur ce marché ne pourront donc pas être renforcées.

Sur le marché de l'UMTS, les quatre opérateurs en lice ont obtenu chacun une concession. Sur aucun de ces marchés, la fusion de Diax et Sunrise n'est donc en mesure de modifier la concurrence de manière significative, conclut la Comco.

La libéralisation du marché des télécommunications a eu des résultats réjouissants pour les consommateurs. Toutefois, constate la Comco, la concurrence est encore insatisfaisante dans certains domaines.

Il s'agit en particulier de la position toujours dominante de Swisscom sur le dernier kilomètre jusqu'à l'abonné ainsi que le nombre limité de concessions dans la téléphonie mobile. Dès lors, la Comco continuera d'observer de près le marché des télécommunications. Elle a d'ailleurs ouvert une enquête dans le domaine de la téléphonie mobile en mai dernier.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×