Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La contribution suisse à la sécurité des JO

Des experts du laboratoire de Spiez lors d'un entrainement à l'aéroport de Genève.

(Keystone)

La Suisse met du matériel de protection contre les attaques chimiques à disposition de la Grèce pour les Jeux olympiques (JO) qui débutent en août à Athènes.

En outre, des spécialistes grecs ont été formés au centre ABC de l'armée suisse à Spiez, près de Berne.

Ces experts pourront intervenir rapidement en cas de menace ou d'attaque chimiques. Et pour cela, les Grecs disposeront des équipements et du matériel de protection adéquats, selon Bernard Jeanty, expert en matière d'armements au ministère suisse de la défense (DDPS).

«Le matériel fourni permettra d'équiper les forces d’intervention, ajoute le spécialiste suisse. Mais il ne suffira pas à protéger la population en cas d'attaque chimique.»

Prêtés par la Suisse, une partie de ces équipements sont déjà prépositionnés en Grèce. Les experts grecs à même de les utiliser, eux, ont été formés en avril dernier au centre ABC de Spiez.

Coopération internationale

Cette coopération entre dans le cadre la Convention internationale sur les armes chimiques de 1993. Un traité signé par 162 Etats.

Concrètement, la Suisse forme depuis 1998 des instructeurs et des spécialistes. Le laboratoire de Spiez a ainsi vu défiler des participants venus de 88 pays.

Et ça n’est pas tout. La Suisse met également à disposition des pays signataires de la Convention des équipements une aide médicale pour la protection de 10 000 civils.

Ce matériel est entreposé à l’aéroport de Zurich-Kloten. Trois laboratoires mobiles et des équipes d’experts sont également disponibles à tout moment.

Enfin, depuis l'année dernière, les spécialistes suisses organisent des cours à l'étranger, notamment dans plusieurs pays d’Asie centrale.

Cette coopération témoigne de la reconnaissance dont bénéficie le Centre ABC de Spiez. Ce laboratoire est en effet l’un des 12 centres au monde reconnu par l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques.

swissinfo avec les agences

Faits

Le laboratoire de Spiez est spécialisé dans la protection contre les armes nucléaires, biogiques et chimiques.

Créé en 1925, il emploie 98 personnes.

Son budget annuel est de 20 millions de francs.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.