Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La coopération au développement mise sur la jeunesse

Micheline Calmy-Rey a remercié le patron de la DDC Walter Füst qui vient d'annoncer son départ.

(Keystone)

La Suisse va investir davantage sur et avec la jeunesse. C'est l'engagement pris par la ministre des Affaires étrangères, Micheline Calmy-Rey, lors de la conférence annuelle de la coopération au développement.

Pour la première fois, un prix doté de 5000 francs a récompensé des projets novateurs mis en œuvre par des jeunes de 15 à 25 ans. Six des 100 dossiers envoyés aux organisateurs ont été primés.

La qualité des six projets récompensés dans le cadre du concours «We care, you too?» est telle «que le jury a décidé de remplacer par six prix de 5000 francs chacun des cinq prix décroissants prévus à l'origine», la Direction du développement et de la coopération (DDC). Le montant sera intégralement affecté au financement des projets récompensés.

Présente lors de la Conférence annuelle de la coopération au développement 2007 vendredi à Genève, la présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey a loué l'engagement des jeunes en faveur des projets d'aide au développement.

«Vous nous donnez la force de ne pas considérer la pauvreté et l'exclusion comme des fatalités», a lancé la ministre des Affaires étrangères lors de la remise des prix.

«Si nous entendons avoir une chance de réaliser les objectifs du Millénaire de l'ONU pour le développement, nous devons dès aujourd'hui nous investir davantage à tous les niveaux en faveur de l'enfance et de la jeunesse», a déclaré pour sa part Walter Fust, patron de la DDC, qui vient d'annoncer son départ.

Il y a 1,2 milliard de jeunes dans le monde et 85% d'entre eux vivent dans des pays en développement. C'est sur la base de ce constat que Walter Fust a encore expliqué l'ajustement de sa politique jeunesse.

La présidente de la Confédération l'a remercié pour le travail accompli durant de longues années. «Il s'est engagé avec coeur et détermination pour le développement», a-t-elle dit. «Il a donné son esprit à la DDC», a-t- elle ajouté.

L'émotion audible dans la voix, le directeur sortant a, lors de son intervention, remercié sa cheffe pour son «grand appui». «J'ai eu et j'ai grand plaisir à travailler avec vous», a-t-il déclaré.

Commerce équitable et société civile

A l'enseigne de «Café Arabejas», une association a aidé une coopérative de petits paysans du Chiapas au Mexique à obtenir sa certification de commerce équitable et à trouver des acheteurs en Suisse.

Sous le titre «Ethiopia Scout Project», de jeunes responsables du mouvement scout suisse entendent créer une organisation scoute dans ce pays afin de développer et renforcer les structures de la société civile.

Le projet de film «Au-delà des rêves», lancé par des étudiants de Genève, entend «démythifier l'image que revêt l'Europe pour les candidats à l'immigration, à savoir celle d'un pays de cocagne»: il vise à informer la population du Sénégal sur les réalités de l'émigration.

Quant au projet Shanti, mené par des étudiants du gymnase de Thoune (canton de Berne), il permet de scolariser une bonne centaine d'enfants de prostituées dans le village de Changrabandha, dans le Bengale occidental, en Inde.

Ordinateur et santé

Des étudiants de l'Université de Berne ont créé «Penguin4Africa»: c'est un guide pratique mis à disposition des jeunes d'Afrique pour équiper les ordinateurs du système d'exploitation gratuit Linux.

Quant à «To go to Togo», il a été concocté par un groupe de jeunes de Vevey et met à disposition d'une communauté villageoise de Kpélé-Elé un fonds ouvrant l'accès aux services de santé: alimenté par les villageois, il leur sert de caisse maladie.

Suite au lancement du concours, plus d'une centaine de candidatures ont été déposées auprès de la DDC.

Les critères déterminants pour le choix des lauréats étaient au nombre de trois: efficacité et durabilité des projets, originalité de l'approche et des moyens mis en œuvre, ainsi que participation active des bénéficiaires comme des organisations partenaires, tant dans les pays concernés qu'en Suisse.

Les rythmes du Burkina Faso

La conférence organisée par la DDC et le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) s'est déroulée au rythme des tambours et danseurs burkinabé, venus colorer l'Arena de l'ambiance du pays à l'honneur cette année.

Le ministre de la jeunesse et de l'emploi du Burkina Faso a chaleureusement remercié la Suisse pour son engagement dans son pays, en matière de formation notamment.

«Nous sommes là en Suisse comme si nous étions au Burkina Faso», a-t-il lancé visiblement touché par l'engagement des jeunes participants à la conférence.

swissinfo et les agences

DDC

La Direction du développement et de la coopération (DDC), qui fait partie du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), est l'organe fédéral en charge de la coopération internationale.

La DDC coordonne la coopération au développement, la coopération avec l'Europe de l'Est et l'aide humanitaire de la Suisse avec d'autres offices de la Confédération.

La DDC s'acquitte de sa tâche avec le concours de plus de 500 collaborateurs et collaboratrices travaillant en Suisse et à l'étranger, et dispose pour ce faire d'un budget annuel de 1,3 milliard de francs (2006).

Outre la réalisation de ses propres projets, la DDC soutient des programmes lancés par des organisations multilatérales et cofinance des projets d'œuvres d'entraide suisses et internationales.

Fin de l'infobox


Liens

×