Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La danse de passage à Neuchâtel

Fernando Dâmaso, fondateur et patron du festival.

(swissinfo.ch)

Depuis le 18 novembre et jusqu´à samedi soir, le Théâtre du Passage de Neuchâtel accueille le «Neuchâtel Dance Festival». Si la pluralité des genres est au rendez-vous, le public a tendance à se faire désirer.

Comme d'habitude, tout en respectant la notion de qualité, la manifestation neuchâteloise ratisse large; elle se veut en effet «le festival de toutes les danses». «Nous avons toujours dit, un peu pompeusement, que nous voulions démocratiser la danse», explique Fernando Dâmaso, Président de l'Association Dance Promotion Suisse, qui organise l'événement.

Ouverture du festival samedi dernier par le Ballet du National Theater Mannheim avec «Shamanen», suivi dimanche par «Gopf», de la compagnie suisse «Metzger, Zimmermann, Du Perrot», un spectacle destiné au public adolescent. Mardi, choc pour les spectateurs: la compagnie veveysanne «Nomades», avec son nouveau spectacle intitulé «Calypso», effectue une plongée dans les affres de la dépendance et de la désintoxication...

Mercredi, les Espagnols de la Compania Andaluza de Danza offrent une relecture moderne du flamenco, de la même façon que, samedi, la Nueva Companio Tangueros donnera sa vision personnelle du tango. Entre-temps, les Germano-Portugais de Rui Horta Stage Works donneront dans la danse contemporaine pure et dure avec un spectacle intitulé «The Space Of The Time».

Vaste programme donc, et pourtant le public, pour le moment, est resté discret. Le Dance Festival Neuchâtel, qui a lieu pour la première fois sur la grande scène du tout nouveau Théâtre du Passage, pâtit sans doute de l'immense engouement que la programmation «maison» de celui-ci a suscité. Et cela d'autant plus qu'au cours de ses deux premières semaines d'existence, le Théâtre du Passage a déjà proposé deux spectacles de danse. Or on le sait, la danse n'est pas le plus populaire des arts...

La 7e édition du festival avait été mise en péril par la défection d'un sponsor - remplacé entre-temps. Comment Fernando Dâmaso envisage-t-il la suite? «Je suis presque certain qu'il y aura une 9e édition. Je n'aime pas m'arrêter sur un demi-échec, ce n'est pas dans mon caractère. Aussi longtemps que j'en ai l'énergie, et que le produit que j'apporte sur le marché a une raison d'exister... j'y vais».

Bernard Léchot·

Neuchâtel Dance Festival du 18 au 25 novembre au Théâtre du Passage. Réservations: 032 717 79 07.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×