Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La descente aux enfers se poursuit

En cinq mois, Grasshopper a perdu son titre, ses ambitions et sa réputation.

Sacrés en mai 2003, les jeunes éléments se sont révélés incapables de supporter la pression nouvelle sur leurs épaules.

Le 31 mai 2003, Grasshopper fêtait le 27e titre national de son histoire. En tenant tête au FC Bâle, qui avait emballé l’Europe et qui disposait d’un effectif bien plus prestigieux. Deux jours plus tard, 5'000 supporters faisaient la fête en portant aux nues Marcel Koller, l’entraîneur faiseur de champion et pur produit du club.

Cinq mois plus tard, la descente aux enfers est impressionnante. L’enfant chéri Marcel Koller a été prié de plier bagages, l’équipe lutte dans les profondeurs du classement et a abandonné toute prétention européenne.

Le signe indien

Il ne fait pas bon décrocher un titre de champion suisse à Grasshopper. Avant Marcel Koller, Hans-Peter Zaugg (champion en 2001) et Rolf Fringer (champion en 1998) avaient eux aussi été licenciés quelques mois seulement après avoir remporté la consécration suprême.

Il est vrai que l’équipe alignée actuellement n’a plus grand chose en commun avec celle qui a remporté le titre. Les dirigeants ont naïvement espéré que les jeunes loups parviendraient une fois encore à repousser tous les assauts adverses. Que nenni ! La pression fut bien trop forte pour les grands espoirs Lichtenberg, Schwaben, Jay ou Zieuter.

Le leader charismatique Cabanas est parti à Guingamp et les patrons de la saison passée rongent souvent leur frein hors du terrain. A l’instar de l’Argentin Fernando Gamboa et du Roumain Mihai Tararache, tantôt expulsés, tantôt blessés. Seuls l’Uruguayen Richard Nunez et l’international suisse Christoph Spycher échappent à la critique. Insuffisant.

swissinfo/Jonathan Hirsch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.