Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Fête fédérale de lutte a son nouveau roi

C’est le Bernois Kilian Wenger qui a décroché le titre 2010 de ‘Roi de la lutte suisse' à Frauenfeld, à l’occasion de la Fête fédérale de lutte - le plus grand événement sportif de l'année en Suisse. La Ministre de l’Economie a assisté ce dimanche à l’événement.

La lutte suisse tient son nouveau roi: Kilian Wenger. Le Bernois de 20 ans a atomisé l'opposition lors de la Fête fédérale de Frauenfeld en triomphant, dans une arène pleine comme un œuf (47.500 spectateurs), dans ses huit passes pour apporter à sa puissante association cantonale un titre qu'elle attendait depuis 18 ans.

Si Wenger a dû se défaire du représentant de Suisse centrale Martin Grab lors du combat final, le tournant de cette Fête fédérale a été le duel, dimanche matin, entre le nouveau roi et son prédécesseur Jörg Abderhalden, qui avait là la possibilité d'être le premier lutteur de l'histoire à s'imposer quatre fois dans la compétition.

A noter que la ministre de l’Economie, Doris Leuthard, a fait ce dimanche le déplacement de Frauenfeld. A cette occasion, elle a affirmé voir les lutteurs comme un exemple pour la Suisse. «Conjuguant respect de l'autre, égards pour les minorités et saine concurrence, la lutte incarne l'esprit de la Suisse comme aucun autre sport», a-t-elle déclaré.

Depuis vendredi, le chef-lieu thurgovien a accueilli environ 200'000 visiteurs dans l'arène provisoire construite pour l'occasion. La compétition a vu s'affronter 280 athlètes aux bras noueux sous un soleil de plomb. Lanceurs de la pierre d'Unspunnen, équipes de hornuss, yodleurs, joueurs de cors des Alpes et lanceurs de drapeau ont également animé le week-end.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×