Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La finale est en train de se jouer à Vienne...

Fernado Torres fait passer la balle au-dessus du gardien allemand et marque.

(Keystone)

Duel final de l'Euro 2008 sur la pelouse du Stade Ernst-Happel de Vienne. A la mi-temps, l'Espagne menait 1 à 0 grâce à un but de Fernando Torres.

Fernado Torres a choisi le meilleur moment (33ème) pour inscrire son second but du tournoi. Idéalement lancé par Xavi, Torres a pris le meilleur sur le défenseur Lahm avant de piquer sa balle devant la sortie du gardien Lehmann.

Une action qui marquait, enfin, le réveil de la Roja – manifestement crispée par l'enjeu durant le premier quart d'heure. Après trois minutes de jeu déjà, Klose ne se ménageait-il pas une première occasion dangereuse?

Un match d'oppositions

Allemagne – Espagne. Au-delà du match, de la victoire et de la défaite, cette affiche vaut par l'opposition totale des deux équipes.

Opposition de style tout d'abord (même si le dispositif sur le terrain en 4-2-3-1 est identique) entre une Espagne conquérante et pratiquant un football porté vers l'offensive tout au long du tournoi et une Allemagne plus ... calculatrice.

Un match d'entraîneurs, aussi, eux qui appartiennent à des générations différentes: le 'vieux' Luis Aragonés (70 ans) et le 'jeune' Joaquim Löw (48 ans).

Un match de palmarès, enfin, entre celui des Allemands – impressionnant – avec sept finale de Coupe du monde pour trois victoires (1954, 1974, 1990) et cinq finales d'Euro pour autant de victoires (1972, 1980 et 1996) et celui des Espagnols – plus pâlichon – avec deux finales d'Euro pour une victoire (1964) et une défaite (1984).

Ambiance en Suisse

Privés de la finale sur leur territoire, les Suisses la suivent tout de même pleinement dans le même esprit festif de grand rassemblement qui a prévalu durant trois semaines. Les fanzones des quatre villes hôtes sont remplies de supporters.

Peu sont neutres. La plupart arborent un maillot, une écharpe ou un drapeau allemand ou espagnol.

La fanzone de Genève, où se sont massés 40.000 à 45.000 personnes, est clairement à l'avantage des Espagnols. Ceux-ci l'emportent légèrement à Berne, alors que les fanzones de Bâle et Zurich, proximité de la frontière oblige, vibrent plutôt aux couleurs germaniques, ont constaté les journalistes de l'ATS sur place.

DEVELOPPEMENT SUIVRA

swissinfo

Les chiffres de l'Euro

La finale entre l'Espagne et l'Allemagne a mis un terme aux 13e Championnat d'Europe de football.

Le tournoi, fondé par le Français Henry, a été organisé pour la première fois en 1960 (victoire de l'URSS sur la Yougoslavie 2-1).

L'Allemagne est l'équipe la plus titrée avec trois victoires (1972, 1980 et 1996)

La France a remporté le trophée à deux reprises (1984 et 2000)

Avec un sacre l'Espagne (1964), l'Italie (1968), la Tchécoslovaquie (1976), la Hollande (1988), le Danemark (1992) et la Grèce (2002).

En 2012, l'Euro sera organisé par l'Ukraine et la Pologne.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×