Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Grèce débute mal son Euro

Battue 2-0 par la Suède au terme d'un match qui n'a vraiment commencé que dans la dernière demi-heure, la Grèce a pris mardi un bien mauvais départ dans la défense de son titre. Nettement plus convaincante, l'Espagne a quant à elle battu la Russie 4-1.

Avec cette première soirée du groupe D, les 16 équipes ont désormais toutes montré ce dont elles sont capables. Et le fait est qu'à Salzbourg, les improbables Champions d'Europe 2004 n'ont convaincu personne.

Toujours aussi défensive qu'il y a quatre ans, la formation grecque a littéralement verrouillé le match jusqu'à la 66e minute, où Zlatan Ibrahimovic est enfin parvenu à débloquer la situation. Par la suite, les Suèdois ont doublé la mise tandis que les Grecs affichaient leurs limites dès qu'il faut construire le jeu et prendre l'initiative.

A Innsbruck, l'Espagne n'a laissé aucune chance à la Russie, battue 4-1 (dont trois buts de David Villa). C'est le plus gros score depuis le début de la compétition, qui permet aux Ibères de croire un peu plus en leurs chances de briller à nouveau dans un grand tournoi international, 44 ans après leur seul titre européen.

Face à des Ibères brillants par leur technique et leur vivacité, les Russes n'ont toutefois jamais abdiqué et ont montré des facettes intéressantes, qui leur laissent quelques espoirs s'ils parviennent à résoudre leurs gros problèmes défensifs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×