Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La luxure dans un éclat de rire

Le goût du théâtre forain.

(Mario Del Curto)

Invité régulièrement au Théâtre de Vidy-Lausanne, l'Anglais Dan Jemmett y crée «Femmes gare aux femmes».

Dans cette pièce de son compatriote Thomas Middleton, le metteur en scène mêle, avec un humour très british, débordements amoureux et farce.

Chez Dan Jemmett, les fiancés et les bien-aimées sont livrés dans des valises qui ressemblent fort à des boîtes à malices. L'amour y est enfermé comme un objet précieux qui, une fois libéré, dévoile non pas ses délices mais son rôle mystificateur.

C'est donc une vision bien cynique des relations amoureuses que le metteur en scène anglais donne dans «Femmes gare aux femmes», pièce de son compatriote Thomas Middleton (1580-1627) qu'il crée au Théâtre de Vidy.

Et cette vision aurait été insupportable si le metteur en scène ne l'avait pas assortie d'un humour très british qui sait mêler la farce aux larmes.

En cela, Dan Jemmett reste fidèle à Middleton, d'abord, dont la pièce est conçue comme «une plaisanterie pour faire rire les Enfers». A lui-même ensuite, puisqu'il creuse un peu plus le sillon du théâtre forain, du travestissement, du mime... Des filons qu'il exploite de spectacle en spectacle et qui s'usent un peu. Même si au bout du compte il y a toujours le plaisir.

Le public romand connaît bien Jemmett dont il a pu voir «Presque Hamlet», «Shake», «Dog Face»... tous joués au Théâtre de Vidy où l'Anglais est régulièrement invité.

Théâtre de tréteaux



Ce n'est donc pas une surprise de voir ici le fameux rideau rouge devenu paraphe du metteur en scène, tant il revient dans ses spectacles. Placé au milieu du plateau, il est comme le symbole d'un théâtre de tréteaux et de marionnettes que Jemmett affectionne.

Il n'est pas étonnant dès lors qu'un fiancé surgisse d'une valise comme un pantin - au sens propre. Ici, le soupirant de la jeune et jolie Isabella est carrément une poupée de chiffon, manipulable à merci. Comme l'est d'ailleurs le reste de la maisonnée, que mène par le bout du nez la redoutable Livia.

Entremetteuse fieffée, cette dernière est une Mme de Merteuil avant l'heure. Elle fait et défait les cœurs au fil d'une intrigue sertie de rebondissements spectaculaires.

Choderlos de Laclos n'est d'ailleurs pas loin. On croit même voir en Thomas Middleton son parrain. Mais c'est là un parrain bouffon dont l'éclat de rire couvre le bruit de la luxure.

Dan Jemmett fait de même. Les débordements de désir, il les contient dans une boîte à malices qui n'est autre que la boîte théâtrale.

swissinfo, Ghania Adamo

Faits

«Femmes gare aux femmes», mise en scène de Dan Jemett.
A voir à Lausanne, Théâtre de Vidy; jusqu'au 6 juin.
Téléphone: 021.619.45.45.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.