Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La plus forte hausse des salaires depuis six ans en vue

Les salaires nominaux devraient augmenter de 2,4% en moyenne en 2008. Même en tenant compte d'une inflation de près d'un pourcent, l'augmentation réelle (+1,4%) devrait être la plus importante depuis 2001.

Selon le sondage d'UBS, la plus forte progression est attendue dans l'industrie pharmaceutique et chimique, alors que les employés du textile seront les parents pauvres.

En 2007, les salaires nominaux ont augmenté de 2%. Comme l'inflation s'est
montée à 0,7%, la hausse réelle a été de 1,3%.

La plus forte progression salariale est attendue cette année dans l'industrie pharmaceutique et chimique (2,8%), ainsi que dans les administrations cantonales et la construction (2,7%). Les employés de l'informatique, des métaux et des machines profiteront d'une hausse de 2,6%.

Les entreprises des branches de l'énergie, des assurances, des télécommunications et du secteur bancaire tablent pour leur part sur une croissance des salaires nominaux de 2,5%.

L'industrie textile (1,3%), les médias, l'imprimerie et le secteur graphique (1,8%) prévoient des hausses plus modestes.

Afflux de main d'œuvre européenne

Ces données ne comprennent toutefois pas le système de primes. Près de 75% des entreprises sondées l'ont instauré, rapporte UBS.

L'optimisme demeure sur l'évolution de la conjoncture. 49% des entreprises interrogées ont l'intention d'embaucher du personnel tandis que seulement 15% envisagent des réductions. La progression de l'emploi ainsi que la hausse attendue des salaires réels devraient favoriser la consommation. UBS table sur une croissance réelle de la consommation des ménages de 2% en 2008.

De nombreuses entreprises confirment avoir pu combler les pénuries de main d'œuvre grâce à la libre circulation des personnes en recrutant à l'étranger, en majorité du personnel qualifié de l'Union européenne.

D'après les entreprises sondées, cet afflux de main d'œuvre de l'étranger n'a guère eu d'incidence sur l'évolution des salaires en Suisse.

L'enquête d'UBS a été réalisée auprès d'une centaine d'entreprises, d'associations patronales et de syndicats issus de 19 secteurs.

Entre 1990 et 2006, les augmentations de salaire estimées d'après ce sondage ne s'écartaient que de 0,26% de la moyenne des statistiques officielles sur les salaires publiées par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

swissinfo et les agences

Evolution des salaires

Salaires réels (augmentation – inflation) des dernières années:

2001: + 1,5 %
2002: + 1.1 %
2003: + 0,8 %
2004: + 0,1 %
2005: - 0,2 %
2006: + 0,1 %
2007: + 1,3 %
2008: + 1,4 % (Pronostics d'UBS)

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.