Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Poste lâche Post Swiss Team

En 2000, Post Swiss Team a terminé parmi les trois premiers dans 32 courses.

(Keystone)

La Poste désire recentrer son sponsoring sur la Suisse. Après cinq ans d'une complicité exemplaire, l'équipe cycliste professionnelle fait les frais de la nouvelle stratégie du géant jaune.

«Les choses passent, c'est sûr. Nous avions là un sponsor idéal, qui ne nous mettait pas la pression et qui nous permettait de prendre des jeunes. Nous avons pu faire de la formation dans notre équipe. Nous sommes dans le peloton professionnel depuis maintenant cinq ans et c'est une longue période. Mais nous espérons continuer d'être présents sous d'autres couleurs» réagit, un brin déçu, Serge Demierre.

Des contacts de reprise existent déjà. Mais le budget de près de 2,5 millions retient encore pour l'instant d'éventuels sponsors. L'annonce de la fin de cette collaboration était dans l'air, mais elle est tout de même un coup dur pour le directeur sportif de cette formation.

Son équipe, qui milite en seconde division, a permis l'éclosion de plusieurs coureurs suisses au cours de ces dernières années. Markus Zberg, Niki Aebersold, Roland et Armin Meier ainsi que Sven Montgomery en sont des exemples patents. Et les victoires d'étape de Niki Aebersold et Markus Zberg lors du Tour de Suisse il y a trois ans figurent parmi les plus beaux souvenirs.

L'an dernier, l'équipe a placé l'un des siens à 32 reprises parmi les trois premiers des courses auxquelles elle a participé. Le week-end dernier, au Tour du Léman, Steve Zampieri est même monté sur la plus haute marche du podium. Et le Post Swiss Team possède actuellement dans ses rangs deux des espoirs suisses les plus prometteurs, Aurélien Clerc et Martin Elmiger.

Le géant jaune explique son retrait par un changement de stratégie: «Notre engagement durait depuis cinq ans. Nous voulons désormais nous concentrer sur la Suisse. Les activités du Post Swiss Team se déroulaient surtout à l'étranger. Notre collaboration avec cette équipe s'arrête là, mais nous restons présents dans le cyclisme». Le chef de la communication, Daniel Mollet, est catégorique.

A l'heure actuelle, deux autres équipes suisses se battent au sein des pelotons internationaux. Phonak intensifie ses efforts pour rejoindre la première division dans les plus brefs délais et KIA Villiger milite en troisième division.

Reste à espérer que Post Swiss Team trouve un repreneur susceptible de lui assurer le futur qu'elle mérite.


Mathias Froidevaux

×