Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La première «frontière artistique» du monde

Le grillage qui sépare Kreuzlingen et Constance ne sera bientôt plus qu'un souvenir.

(Keystone)

Le grillage de 280 mètres marquant la frontière entre Constance (Allemagne) et Kreuzlingen (Suisse) sera remplacé par 22 sculptures. Elles représentent des figures du jeu de tarot.

La nouvelle «frontière artistique» – une première mondiale réalisée par le sculpteur allemand Johannes Dörflinger – ne signifie toutefois pas la fin des contrôles: une caméra surveillera la frontière.

Mercredi, les deux promoteurs de l'initiative, le maire de Constance Horst Frank et son homologue de Kreuzlingen Josef Bieri, ont donné un coup de tenaille symbolique dans le grillage qui sépare les deux villes du bord du lac de Constance.

La population était elle aussi invitée à assister à ce moment historique. Les spectateurs qui le souhaitaient pouvaient d'ailleurs se munir de pinces et rapporter un bout du grillage chez eux.

Quelques critiques

Dès jeudi, cette zone frontalière dénommée «Petite Venise» sera complètement débarrassée du grillage. Celui-ci sera progressivement remplacé par des sculptures mesurant huit mètres de haut. Faites d'un alliage de métaux rouges, elles représentent les figures du jeu du tarot.

La réalisation du projet, d'un coût d'environ un million de francs, est financée par la Fondation Dörflinger. Quant aux coûts d'entretien, ils seront à la charge des deux villes frontalières.

Via le courrier des lecteurs, certains citoyens ont exprimé des critiques, objectant que le thème choisi n'avait aucun lien avec le lieu. Cependant, les parlements des deux villes ont accepté le projet à une large majorité.

Une frontière visible

La réalisation de ce projet a également été autorisée par les autorités douanières de Suisse et d'Allemagne. A une condition toutefois: que la frontière entre les deux pays reste bien visible.

C'est la raison pour laquelle, outre les sculptures, la ligne de démarcation sera également marquée par des panneaux. Par ailleurs, des caméras de surveillance seront installées.

A noter que dès 2008, date fixée pour l'entrée de la Suisse dans l'Espace Schengen, les contrôles systématiques seront supprimés aux frontières entre la Suisse et ses voisins. Mais pour l'heure, pratiquement tous les postes-frontière sont surveillés par des douaniers.

swissinfo et les agences

En bref

- En juin 2005, les Suisses ont approuvé l'adhésion du pays à l'Espace Schengen.

- Cet accord, déjà appliqué dans 13 des 15 anciens membres de l'Union européenne (l'Irlande et le Royaume-Uni n'y participent que partiellement), en Islande et en Norvège, favorise la libre circulation des personnes en abolissant les contrôles systématiques aux frontières.

- En contrepartie, les contrôles aux frontières externes de l'Espace ont été renforcés. De plus, la coopération policière a été renforcée grâce à un système de recherche électronique commun (SIS).

- L'accord n'entrera en vigueur en Suisse qu'en 2008, lors de l'entrée en fonction d'un système de recherche électronique plus moderne (SIS II).

Fin de l'infobox

Kreuzlingen et Constance

Les villes de Kreuzlingen et de Constance entretiennent des liens très étroits depuis plusieurs décennies. Quelques exemples:

Les transports publics de Constance relient également Kreuzlingen.

L'approvisionnement en eau et en gaz est transfrontalier.

Les pompiers de Constance interviennent également à Kreuzlingen.

Les eaux usées de Kreuzlingen coulent dans les canalisations de la ville allemande.

Les deux cités prévoient la construction d'un centre des congrès et d'un hôtel communs le long de la frontière.

Fin de l'infobox


Liens

×